Accueil PokerStars
Battre les MTT en Micro Limites
On peut être gagnants sur les tournois à micro buy-ins (1 € et moins) avec des skills limités. Le niveau de jeu sur ces tournois est digne des tables de Play Money. La plupart des joueurs jouent sans vraiment savoir ce qu'ils font, sans aucune logique. Deux raisons principales : l'argent en jeu n'est pas assez élevé et tous ces joueurs sont des récréatifs qui ne cherchent qu'à gamble et passer un bon moment. Il n'y a bien sûr rien de mal à ça, mais c'est une occasion de faire de l'argent facile pour les joueurs plus expérimentés. Même si ces derniers ne joueront en général pas ces tournoi en mirco limites.

Donc nous voilà face à un mélange de joueurs médiocres, de débutants et de joueurs qui cherchent à travailler leur jeu en tentant de monter une bankroll avec un faible investissement. Les plays plus que discutables des joueurs de ces tournois ont toutefois tendance à frustrer les joueurs sérieux qui cherchent à progresser. Une des premières choses que vous apprenez en tant que débutant consiste à bien sélectionner les mains de départ, jouer serré agressif, etc. Et dans ce format bien spécifique, vous vous rendez compte que la plupart des joueurs n'adhèrent pas à ces principes, ce qui ne les empêche pas d'avoir de la chance avec leurs poubelles et leurs plays douteux. Rassurez-vous, même si les mauvais joueurs ont parfois de la chance sur une main ou un tournoi, ils ne sont pas des joueurs gagnants. Ils sont perdants sur le long terme avec aucun espoir de faire du bénéfice tant ils font d'erreurs dans le jeu. Après avoir dit tout ça, quelle est la bonne approche pour ces parties ?




Les conseils à venir s'appliquent à toutes les parties dont le niveau est très bas. Cela peut être un tournoi à 0,10 € sur PokerStars, mais aussi un tournoi live à 30 € dans un casino, un Home Game, une partie dans un bar, etc.
 

Début de Tournoi

Au début du tournoi, le field est rempli de joueurs faibles, sans réelles capacités. L'erreur la plus commue que font ces joueurs est de trop payer. Ils payent quand ils devraient se coucher et ils payent également quand ils devraient relancer.

- Soyez discipliné pré-flop. Cela ne veut pas dire attendre KK+. Même si les plus grosses barres de fer gagneront sans aucun doute de l'argent lors des premiers niveaux, vous pouvez faire mieux. Allez voir des flops en position quand ce n'est pas trop cher (un petit pourcentage de votre tapis), ne mettez pas beaucoup de jetons au milieu pré-flop sans une grosse main.

- Augmentez vos tailles de mises quand vous êtes en value. Quand vous misez pour être payé par une plus mauvaise main, et ce sera le cas très souvent, utilisez un sizing plus gros que celui que vous utiliseriez dans un "environnement normal". Par exemple, si vous avez une premium, ne vous contentez pas de la règle qui dit "ouverture à 3 blinds + 1 blind par limper". Il n'y a pas de livre de cuisine pour le poker, donc adaptez-vous. Si un limper est susceptible de payer avec une main moyenne, et là-encore ce sera en général le cas, alors vous pouvez relancer à 6 blinds sans scrupules. Faites les payer cher leurs grosses erreurs.

- Diminuez votre sizing en bluff... à zéro. Oui, c'est une façon de dire de ne pas bluffer maintenant. Comme d'habitude, ce n'est pas une règle à appliquer à la lettre, mais c'est dangereux de bluffer des joueurs qui vont payer avec 4e paire. Cela a plus de sens d'augmenter votre range de value et la taille de vos mises. C'est le meilleur moyen d'exploiter le jeu de vos adversaires.

- Ne slowplayez pas vos monstres. Vous avez floppé la couleur max ? Super ! Maintenant vous misez. Ces joueurs ont tendance à trop payer. Ne perdez pas une occasion de miser (gros !) et de les faire payer. Donnez leur des opportunités de faire leur erreur favorite quand vous avez une très bonne main.


Milieu de Tournoi

Ici, on est proches des places payées ou déjà dans l'argent, mais avant la table finale et les gros gains. Le field a maintenant considérablement changé par rapport au début du tournoi, et vous devriez adapter votre jeu.

- Cherchez des opportunités pour bluffer. Le field est désormais composé de joueurs serrés dont les grosses mains ont tenu et de quelques fishs qui ont eu de la chance dans les bons moments et qui n'ont pas encore sauté. Etant donné que les joueurs serrés en question à ces limites seront rarement très bons (ce sont juste des fishs serrés), ils sont la cible idéale pour bluffer. Ils auront souvent des tapis moyens, voire short, attendant désespérément une premium ou un bon flop. Dès que vous avez identifié ces joueurs, n'ayez pas peur de leur mettre la pression.

- Continuer à value bet massivement les fishs restants qui ont eu la chance d'aller aussi loin dans le tournoi.
 

Fin de Tournoi

Ici, on parle des deux dernières tables, jusqu'à la fin du tournoi.

- Volez les blinds/ante contre les fishs serrés. Ces nits sont arrivés là à force de patience mais aussi de chance, trouvant quelques bonnes mains qui ont tenu. Il y a peu de chance qu'ils changent de style maintenant. Ils vont se coucher trop fréquemment et ne pas suffisamment défendre leurs blinds. Chercher les opportunités d'exploiter cette tendance.

- Apprenez les ranges de push or fold. Vous serez inévitablement dans des situations de short stack, soit vous, soit votre adversaire. Comprendre les bonnes ranges de push or fold vous aidera à mieux vous en sortir que vos adversaires. C'est une notion importante à travailler car elle vous servira dans tous les Sit & Go/Spin & Go et MTT à toutes les limites. Mais surtout maintenant, à la fin d'un tournoi à micro-buy, avoir des connaissances de base ou même appliquer un tableau de push or fold vous donnera un avantage sur vos adversaires.

- Apprenez l'ICM. Adapter vos ranges quand les paliers sont importants n'est pas facile ou rapide à apprendre. Commencez à y penser malgré tout. Vous n'aurez pas besoin d'un haut niveau de compréhension de l'ICM pour vous donner un edge sur vos adversaires, qui en général n'auront aucune idée de ce que c'est.

Si les deux derniers points semblent longs et difficiles à mettre en place aux tables, c'est parce que c'est le cas. Cela demande du temps, du travail et de la pratique pour être à l'aise avec ces concepts. Mais même avec des connaissances de base, vous serez bien meilleur que les fishs que vous affronterez lors de ces parties. Et de toutes façons, ces concepts ne s'appliquent pas avant la fin du tournoi. Si vous faites face à des fields d'une grande faiblesse en MTT, tentez cette approche. Vos résultats ne pourront que s'améliorer sur le long terme.

 
Comment battez-vous les MTT composés de joueurs faibles ? Dites le nous en commentaires !

X Informations sur les cookies

Nous avons placé des cookies sur votre ordinateur afin d'améliorer votre expérience sur notre site web. Vous pouvez modifier vos paramètres de cookie à tout moment. Dans le cas contraire, nous considérerons que vous acceptez de poursuivre votre navigation.