Accueil PokerStars
Court Terme contre Long Terme en Tournois Turbos
Cet article va être un peu plus théorique que d'habitude. Nous allons nous concentrer sur les différences entre deux types d'EV et comment choisir celle qui compte vraiment. Dans les tournois turbo, nous allons voir que l'EV à court terme est celle qu'il faut maximiser, et de loin. Mais voyons d'abord ces concepts plus en détails.
 

EV

EV veut dire Expected Value. Elle mesure vos gains espérés en considérant tous les résultats possibles d'une action, ainsi que leurs fréquences. L'EV peut être calculée (au pourcent près) ou, plus communément, estimée. Est-elle bonne ou mauvaise, au-dessus ou en-dessous de l'EV théorique ? Par exemple, nous payons une mise de la taille du pot à la river avec 2e paire et nous pensons que nous allons gagner environ la moitié du temps. Notre EV est la suivante :
  • Quand nous gagnons, nous remportons 2 unités (nous gagnons le pot et la mise du pot de notre adversaire. Nous multiplions ces 2 unités par la fréquence de l'occurrence, à savoir 50 %, ce qui nous donne un gain d'une unité).
  • Quand nous perdons, nous perdons une unité (nous perdons notre call). Encore une fois, nous multiplions cela par notre fréquence estimée, toujours 50 %, pour arriver à -0,5 unité.
Notre EV total est donc de 1 unité + (-0,5 unité) = + 0,5 unité pour notre call, donc nous devons mettre nos jetons au milieu le plus vite possible.

EV à Court Terme

Le calcul ci-dessus concerne l'EV à Court Terme car on se concentre seulement sur le résultat financier de cette main sans se soucier des conséquences que notre call aura sur les mains à venir contre cet adversaire ou les autres joueurs à la table qui ont vu la main. Nous ne sommes concernés que par la décision présente sans essayer d'estimer l'impact stratégique sur le long terme.
 

EV à Long Terme

L'EV à Long Terme est estimée en réfléchissant à l'impact qu'ont nos décisions et les informations que nous divulguons sur notre stratégie. Pour mieux comprendre, prenons un exemple très commun, celui ou nous 3-bettons préflop face à un adversaire. Imaginons que nous jouons un tournoi deep stack. Nous pourrions penser que notre adversaire se couche trop souvent sur les 3-bet. Nous avons alors 94o en grosse blind quand ce même joueur relance depuis la petite blind. Il est tout à fait possible de 3-bet cette main de manière profitable en terme d'EV à court terme. Si notre adversaire se couche suffisamment sur les 3-bet, nous pouvons surrelancer profitablement quelle que soit notre main.

Le problème, c'est que si nous surrelançons en permanence avec 94o et autres poubelles contre ce même joueur à cette table, nous ne tarderons pas à perdre notre fold equity dans la mesure où notre adversaire se rendra vite compte qu'il ne devrait pas se coucher sur nos 3-bets. En d'autres termes, en 3-bettant une main aussi mauvaise pour un gain à court terme, et en faisant cela régulièrement, nous permettons à notre adversaire de mettre en place une meilleure stratégie à long terme. Quelques mains plus tard, nous pourrions nous retrouver exactement dans le même spot, cette fois avec 86s, une bien meilleure main, et décider que nous ne pouvons pas voler le coup en raison de notre image dégradée par notre récente agression. 3-bet 94o nous oblige à coucher 86s plus tard. Nous pouvons dire que malgré un profit à court terme, ce 3-bet avec 94o était en fait mauvais sur le long terme. Notez toutefois que c'est le cas seulement en raison du fait que nous jouons à la même table pendant longtemps avec les mêmes adversaires et que nos actions étaient trop agressives et déséquilibrées. Ce que les autres joueurs à la table n'ont pas tardé à remarquer. Maintenant que la distinction est faite, voyons comment cela concerne les tournois turbo.
 

Tournois Turbo et les types d'EV

Dans les tournois turbo, les tables cassent en permanence, les joueurs sont déplacés tout le temps au fur et à mesure des éliminations, et il y a moins de mains jouées par niveau de blinds. Cela veut dire que même si nous pouvons nous faire punir sur le long terme pour une action profitable à court terme, nos adversaires n'auront certainement pas le temps de lire nos actions et d'ajuster leur stratégie face à notre jeu déséquilibré. La conclusion, c'est que sur les tournois turbo, nous devrions en général favoriser l'EV à court terme et être prêt à avoir un jeu déséquilibré pour gagner des jetons tout de suite, car le spot en question ne se présentera pas suffisamment souvent pour avoir des conséquences sur notre jeu exploitant.




Prenons un exemple concret. Nous sommes en milieu de tournoi, les blinds et antes sont élevées et nous nous retrouvons avec A4o au bouton et un tapis de 23 blinds. Un adversaire avec 18 blinds relance à 2,5 blinds depuis le cutoff. Ce joueur a joué plutôt ABC jusqu'à maintenant, sans montrer une grande fréquence de bluff ou des tendances calling station. Il s'est couché 3 fois sur 3 sur nos 3-bets jusqu'à présent. Si nous surrelançons cette main sur 1 000 000 de mains, nous devons nous attendre à perdre beaucoup de fold equity en raison d'une fréquence de 3-bet d'évidence trop élevée. Ceci peut nous obliger à coucher ATo dans le même spot. Notre premier 3-bet avec A4o serait alors une erreur sur le long terme.

Dans ce tournoi turbo, toutefois, combien d'opportunités de 3-bet allons-nous encore avoir contre ce joueur à cette même table ? Très peu, voire aucune. Il y a des chances pour que l'un de nous soit éliminé rapidement, donc nous devons saisir cette opportunité d'EV à court terme. On peut comparer ça à faire une chose dangereuse avec un profit immédiat, comme braquer un magasin en sachant que de toutes façons la fin du monde est proche. Si la morale de cette dernière situation est évidemment discutable, dans un tournoi turbo, l'EV à court terme est la seule chose qui compte, donc nous devons privilégier cette action cupide. Il n'y a rien de mieux qu'un 3-bet immoral.

Il y a beaucoup de situations comme celle-ci sur les tournois turbo dans lesquelles le dicton Carpe Diem s'applique. Voler les blinds, 4-bet light, faire un fold exploitable pour éviter la variance et protéger notre gros tapis face à la menace d'un plus gros stack. La clé est de faire ce qui est le plus profitable sur l'instant et ne pas trop se soucier d'être équilibré. Bien sûr, nous ne cautionnons pas de 3-bet sans réfléchir des mains comme 94o. Nous suggérons simplement que s'il y a une chance qu'un tel play nous rapporte à court terme, alors nous devrions tenter le coup.
 

La Situation Inverse

Ce que nous avons appris ici peut être inversé et appliqué à de plus longs tournois. Dans un tournoi live à la structure profonde, au cours duquel des joueurs à une même table vont s'affronter toute la journée, nous devrions nous concentrer sur notre image et la stratégie à long terme au lieu de l'EV à court terme, comme sur les tournois turbo.

 
Vous avez des questions sur l'EV ?
Postez-les en commentaires.

 

X Informations sur les cookies

Nous avons placé des cookies sur votre ordinateur afin d'améliorer votre expérience sur notre site web. Vous pouvez modifier vos paramètres de cookie à tout moment. Dans le cas contraire, nous considérerons que vous acceptez de poursuivre votre navigation.