Accueil PokerStars
Défendre sa Grosse Blind en début de Partie
Les offensives les plus communes contre notre grosse blind en début de tournoi sont le min-raise du bouton et une relance à 2,5 blinds depuis la petite blind. La raison pour laquelle la petite blind choisit un tel sizing est que notre équité est plus facile à réaliser étant donné que nous avons la position, ce qui rend très profitable de payer une petite relance. Pour éviter que nous payions avec à peu près toutes nos mains, la petite blind doit relancer plus fort que le bouton. Cet article part du principe que la taille des tapis est de 25 blinds environ dans tous les cas étant donné que c'est le tapis de départ d'un Spin & Go.
 

Défendre Contre un Min-raise du Bouton

Dans cette position, nous aurons plusieurs possibilités : se coucher, payer, 3-bet petit et 3-bet à tapis. Nous avons remarqué la dernière fois qu'il y a peu de chances que nous fassions face à des adversaires qui utilisent une stratégie équilibrée de 3-bet petit. Aux petites limites, il faut s'attendre à ce que ces ranges soient constitués quasi-exclusivement de premiums. Par conséquent, nous pouvons coucher beaucoup de mains face à un petit 3-bet. La range de 3-bet petit depuis la grosse blind que nous devrions mettre en place devra contenir des bluffs et des mains très fortes qui essayent de provoquer de l'action en relançant petit.

Nous devrons aussi 3-bet à tapis dans cette position avec beaucoup de mains qui combinent à la fois équité et bloqueurs, mais qui jouent trop mal post-flop pour les inclure dans notre range de 3-bet petit.

Quand nous faisons face à une relance et que nous sommes en position, les cotes du pot et l'équité potentielle sont de notre côté, donc ne soyez pas choqué par l'étendue de la range de call depuis la grosse blind face à la petite blind. Oui, nous devons voir des flops avec beaucoup de mains faibles, et non, nous ne nous attendons pas à gagner des jetons avec chacune d'entre elles. Nous espérons toutefois mieux nous en sortir que si nous nous étions couchés, ce qui nous coûte une blind à chaque fois.

Essayez de voir les choses comme ça. Si le bouton relance à 2 blinds, la petite blind se couche et nous avons 83s en grosse blind. Notre investissement pour continuer est de 1 blind. Le pot au flop sera de 4,5 blinds. Si nous pouvons récupérer cette blind investie, autrement dit 22 % du pot, nous serons à jeu en défense de grosse blind. Est-ce possible ? Il semblerait que oui. Rappelez-vous que la range du bouton est elle aussi faible. Ces 2 cartes assorties peuvent nous permettre de prétendre à un quart du pot et c'est pourquoi nous faisons ces calls qui semblent si bizarres pour un joueur ABC qui essaye d'éviter les problèmes. De belles cotes et des situations compliquées s'enchaînent main après main, donc n'ayez pas peur de vous mettre en difficulté quand il s'agit de défendre vos blinds. Maintenant, jetons un oeil au tableau ci-dessous :
 


Les seules mains qui veulent à tout prix de l'action au lieu d'une simple protection en faisant tapis sont celles qui sont très loin devant [QQ-AA]. Ce groupe est équilibré par les bluffs [K5o-K6o], qui ont de bons bloqueurs sur KK, AK et KQ et qui sont un peu trop faibles pour payer, mais pas de problème pour 3-bet petit et se coucher sur un shove, étant donné qu'elles jouent très mal post-flop de toutes façons. Ce serait dommage de gâcher une main pareillée en surrelançant puis en se couchant face à un shove, dans un spot où le bouton va souvent réagir en faisant tapis ou en se couchant. Veuillez noter que contre des joueurs faibles et passifs, il est tout simplement déconseillé d'utiliser le 3-bet petit en bluff. Dans ce cas précis, utilisez ce sizing seulement avec de grosses paires.
 

Défense contre une relance à 2,5 X de la Petite Blind

Regardez comme notre stratégie change quelque peu en Grosse Blind face à une plus grosse relance de la Petite Blind :


La plus grosse différence est que notre position favorable nous permet de réaliser plus facilement notre équité en payant, ce qui rend cette option plus profitable. Comme vous pouvez le voir, cela implique de beaucoup payer avec des mains pareillées et même certaines mains dépareillées très moyennes. Ce n'est pas la peine de faire tapis avec des mains comme KQs ou KJo qui jouent très bien post-flop, avec en plus l'avantage de garder dans le coup les mains dominées de notre adversaire.

D'un autre côté, les Ax dominants seront favoris quand leur shove sera payé, donc ils décident de jouer comme ça, ayant moins de possibilités de toucher de bons flops.

Notez que si nous pouvons payer plus large maintenant, nos 3-bet en bluff contiennent plus de mains faibles. La raison est que nos 3-bet/folds seront choisis de telle sorte que ces mains ne seront jamais profitables pour payer une relance. Cela nous assure de ne pas gâcher notre équité avec une main avec laquelle nous aurions pu voir un flop. Encore une fois, ces mains en bluffs sont sélectionnées en priorité grâce au bloqueur Roi. Evidemment, un bloqueur As est encore meilleur, mais Ax joue trop bien en faisant tapis directement pour envisager un 3-bet/fold avec ces mains-là.

Enfin, notre range de 3-bet petit en value est maintenant plus large car être en position permet maintenant de transformer l'équité de [TT-JJ, ATs-AKs] en une grosse EV post-flop. De cette façon, nous voulons induire plus d'action avec ces mains que lorsque le bouton min-raise. De plus, la situation Petite Blind contre Grosse Blind met en jeu des ranges plus larges et notre adversaire est obligé de se défendre face à nos 3-bet avec une range plus large, augmentant les possibilités de le voir faire tapis avec des mains plus faibles.
 

Conclusion

Cela peut paraître surprenant de voir à quel point nous devons défendre de manière très large nos blinds en Spin & Go. Mathématiquement, toutefois, ces spots inconfortables fréquents dans lesquels nous devons nous adapter en payant avec de mauvaises mains face à de petites relances se transformeront en profit. L'implémentation d'une range de 3-bet petit fonctionne bien avec des tapis de 25 blinds et doit nous donner un avantage sur nos adversaires qui ne possèdent pas cette arme dans leur arsenal. La prochaine fois nous verrons comment réagir face à un limp avant de passer au jeu post-flop. Bonne chance aux tables de Spin & Go !

Défendez-vous vos blinds suffisamment souvent ? Dîtes le nous en commentaires.

X Informations sur les cookies

Nous avons placé des cookies sur votre ordinateur afin d'améliorer votre expérience sur notre site web. Vous pouvez modifier vos paramètres de cookie à tout moment. Dans le cas contraire, nous considérerons que vous acceptez de poursuivre votre navigation.