Accueil PokerStars
Le Jeu Deep Stack en Début de Tournoi - 1e Partie
Une des difficultés que connaissent les joueurs de tournois est celle qui consiste à jouer avec des tapis profonds. La raison est plutôt simple. Contrairement à leurs camarades du cash game qui jouent énormément en deep stack, ils se retrouvent beaucoup moins souvent dans cette situation. Les tapis sont en général profonds uniquement en début de tournoi, les phases suivantes impliquant des tapis moyennement profonds, voire short. Donc si les joueurs de tournois ont beaucoup d'expérience dans la stratégie du Push or Fold ou dans les décisions pré-flop et au flop, ils ont parfois du mal quand les tapis sont très profonds.

Dans cet article, nous allons voir comment procéder à des ajustements dans la stratégie pré-flop en début de tournoi avec des tapis profonds.

Prenons un exemple que l'auteur de l'article a vécu récemment :

Nous sommes au début d'un tournoi au buy-in de 2 600 $ avec une garantie de 1 000 000 $ et nous avons 250 blinds. Je relance UTG à 2,2 blinds avec QQ, c'est couché jusqu'au bouton. Ce dernier 3-bet à 10 blinds. Je 4-bet à 30 blinds, il 5-bet à 80 blinds. Je fais tapis. Il me paye dans la seconde avec AK, il trouve un K au flop et je suis éliminé. Ai-je fait une énorme erreur étant donné que nous étions 250 BB deep ? Aurais-je dû me coucher sur son 5-bet ? Mon move est-il profitable sur le long terme ?




OK, jetons un oeil à chaque étape de cette main.

"Je relance UTG à 2,2 blinds avec QQ". Nous ouvrons QQ dans n'importe quelle position mais 2,2 blinds est un montant bien trop faible. C'est un sizing typique de joueur de MTT qui est efficace quand les tapis sont moins profonds. Quand le tapis effectif est de 25 blinds, 2,2 blinds est un montant qui met suffisamment de pression à nos adversaires (cela représente 8,8 % du tapis effectif) tout en nous laissant une certaine marge de manoeuvre. Mais avec des tapis très profonds, comme sur ce tournoi, non seulement nous ne mettons aucune pression à nos adversaires, mais en plus nous les invitons à tenter leur chance car cette relance ne représente que 0,9 % de leur tapis. Ils investissent 2,2 blinds avec la possibilité d'en gagner 248 de plus. Il n'est pas étonnant de voir des joueurs payer cette relance (et ils ont raison) avec tout un tas de mains spéculatives. A cette profondeur, relancer à 5-6 blinds est plus approprié, on construit le pot avec nos grosses mains et nous faisons payer plus cher nos adversaires avec un ratio risk/reward plus raisonnable pour nous. 2,2 X donne aux autres joueurs la possibilité de tenter leur chance avec des cotes implicites énormes.

"Le bouton 3-bet à 10 blinds." C'est un bon sizing. Le conseil "standard" que vous entendrez souvent est de 3-bet à 3 fois le montant de la relance initiale, ce qui dans ce cas serait 6,6 blinds. Si ce conseil est un bon point de départ, il est important d'ajuster ce montant (plus gros ou plus petit) pour plusieurs raisons qui ont du sens. Dans ce cas, étant donné que nous sommes très deep et que la relance initiale est bien trop petite, un ajustement à la hausse est idéal. Je pense que nous pourrions raisonnablement aller jusqu'à 12 ou 15 blinds dans ce spot, mais 10 blinds est bien mieux et plus approprié que 6,6 ne pourrait l'être, ou bien un sizing à 5,1, par exemple, qu'un joueur de tournoi serait tenter d'utiliser.

"Je 4-bet à 30 blinds". Un 4-bet standard se situe en général autour des 2,2 fois la taille du 3-bet, soit 22 blinds ici. Mais étant donné les tapis profonds et le fait d'être hors de position, effectuer un sizing plus gros a du sens. Ceci étant dit, quand nous sommes très deep, il est important de réfléchir à la suite du coup, comment nous allons réagir si nous sommes encore sur-relancés. Continuons, puisque c'est exactement ce qui s'est passé.

"il 5-bet à 80 blinds. Je fais tapis. Il me paye dans la seconde avec AK, il trouve un K au flop et je suis éliminé. Ai-je fait une énorme erreur étant donné que nous étions 250 BB deep ? Aurais-je dû me coucher sur son 5-bet ? Mon move est-il profitable sur le long terme ?" Donc notre héros répond au 5-bet à 80 blinds par un shove à 250 blinds. Il n'y a véritablement qu'une main qui mérite d'investir autant pré-flop, la meilleure main qui soit, AA. Quand vous jouez avec des tapis aussi profonds, vous ne devriez envisager de mettre tous vos jetons au milieu qu'avec les nuts, ou pas loin. KK n'est pas loin du jeu max pré-flop, pourtant face à beaucoup de joueurs, faire tapis ici serait une erreur car ils ne vous payeront qu'avec la seule main qui vous bat. Faire tapis pré-flop avec QQ pour un pot de 500 blinds au premier niveau d'un tournoi ultra deep stack n'est pas une bonne stratégie du tout, car vous serez la plupart du temps contre KK ou AA. Essayez également de ne pas vous laisser influencer par le fait que notre adversaire a fait une erreur encore plus grosse en mettant tout son tapis en jeu avec AK dans cette situation. Les deux joueurs ont très mal joué pré-flop avec une telle profondeur de tapis.




L'auteur de cet article se demande donc s'il aurait dû se coucher sur le 5-bet. Le plus important, c'est que vous devez vous poser la question avant même d'effectuer un 4-bet à 30 blinds. Comment vais-je réagir face à un 5-bet ? Si la réponse est un fold facile, ou un shove facile, alors OK. Mais si la réponse est "je ne sais pas ce que je vais faire", alors c'est un spot assez sick et j'aurai envie de vomir... choisissez une autre action. Relancez plus petit pour rendre un fold plus facile à accepter. Relancez plus gros pour vous commit dans le coup. Ou, comme notre héros aurait dû le faire ici, ne relancez pas. Etant donné la profondeur des tapis, je pense que payer le 3-bet du bouton est le mieux. Un 4-bet aussi gros ne fera que coucher les mains qui étaient en bluff (et que nous dominons largement) et laissera dans la main une range très forte.

Pour répondre à sa question directement, oui il aurait probablement dû se coucher sur le 5-bet à 80 blinds. 4-bet/fold avec une main aussi forte que QQ n'est pas le résultat qu'on attend d'une telle main. Si le héros s'était contenté de payer, il aurait certainement payé une fois au flop malgré le roi, puis se serait couché à la turn, perdant au passage une vingtaine de blinds. Et il aurait pu continuer à jouer avec ses 230 blinds restantes, soit bien plus que ce que proposent la plupart des tournois. De plus, il garde la range de son adversaire aussi large que possible, joue un plus petit pot hors de position et déguise en plus la force de sa main, ce qui est un avantage.

Quand vous jouez des tournois, au lieu d'effectuer des mises et des relances comme un robot, réfléchissez à la profondeur des tapis et ce que vous cherchez à accomplir, et déterminez vos sizings en conséquence. De plus, pensez à la suite du coup, ayez un plan. Vous prendrez alors des décisions anticipées et non en réaction.
 
Vous aimez les tournois deep stack ? Partagez votre avis ci-dessous !

X Informations sur les cookies

Nous avons placé des cookies sur votre ordinateur afin d'améliorer votre expérience sur notre site web. Vous pouvez modifier vos paramètres de cookie à tout moment. Dans le cas contraire, nous considérerons que vous acceptez de poursuivre votre navigation.