Accueil PokerStars
Les Plus Grosses Erreurs en MTT

Par Steven Moreau, coach pour la PokerStars School

Bonjour à tous et bienvenue dans la Pokerstars School. Pour ce premier article stratégique lié aux MTT (Tournois Multi Tables), j'ai décidé de vous parler des 3 erreurs les plus courantes que j'ai pu remarquer durant mes 10 années d'expérience. Que ce soit moi à mes débuts, lorsque je coachais des joueurs débutants, ou durant mes sessions de tournois, j'ai pu constater pas mal d'erreurs qui font que certains joueurs n'arrivent pas à progresser, augmenter leur bankroll ou tout simplement gagner un tournoi.

 

1° Jouer trop de mains de départ.

C'est probablement l'une des erreurs les plus fréquentes quand on débute et qui peut malheureusement devenir une mauvaise habitude que l'on a pris et qui reste durant plusieurs mois. Beaucoup de joueurs ont une mauvaise sélection de mains, surtout en début de tournoi. Evidemment on se dit que les premiers coups ne coûtent pas très cher et que l'on peut aller voir des flops avec pleins de mains pour « créer l'accident », mais malheureusement cela risque de vous coûter plus d'argent qu'autre chose.

Par exemple, il faut faire très attention aux connecteurs suités en début de tournoi, car avec une grosse profondeur, ce sont des mains qui ont une cote implicite inversée. (Si vous touchez une couleur avec 4-5 de carreaux sur un board avec 3 carreaux, les mains qui peuvent vous donner beaucoup d'action, seront bien souvent des couleurs supérieures).

Essayez également à ne pas trop vous emballer avec vos Ax et surtout les mains du type A6/A7/A8/A9 qui vont être des mains dominées et qui seront difficiles à jouer. Privilégiez des mains qui peuvent faire de bonnes top paires et qui ont une bonne jouabilité post-flop. Le but au poker est de jouer des mains qui vous feront toucher les « nuts », c'est-à-dire le jeu maximal.

Comme l'on dit souvent, ce n'est pas dans les premiers niveaux qu'on va gagner un tournoi mais surtout à la fin. Si on débute avec 10 000 jetons et que vous montez à 15 000 jetons rapidement, cela n'impactera pas réellement votre résultat final dans ce tournoi. Par contre si vous tombez rapidement à 5 000 jetons, cela risque d'être plus difficile de continuer dans ce tournoi car votre mental sera touché et vous serez obligé de doubler au moins une fois pour simplement revenir au stack de départ.

Pour finir, pensez toujours à privilégier le jeu en position que le jeu hors position. Jouer en position vous permettra d'avoir plus d'informations sur vos adversaires et vous permettra d'être plus agressif et d'avoir une meilleure visibilité sur la range de votre adversaire.

 

2° Ne pas être assez agressif !

L'idée d'avoir une bonne sélection de mains n'empêche pas d'être agressif. Une bonne stratégie de jeu est d'être tight aggressif. C'est-à-dire que notre sélection de mains est plutôt bonne et lorsque l'on joue une main nous n'hésitons pas à mettre la pression sur nos adversaires.

Si je pouvais donner un gros conseil dans ce chapitre aux joueurs qui me liront, surtout : « N'AYEZ PAS PEUR DE BUST D'UN TOURNOI ». Trop souvent lorsque l'on débute on a tendance à être parfois trop serré, surtout en fin de tournoi. On ne peut pas attendre tout le temps une paire d'AS ou une paire de Rois pour envoyer notre tapis. Il ne faut pas hésiter à prendre des spots pour garder une taille de stack aux alentours de la moyenne et avoir une fold equity* correcte. Dites vous bien que mêmes les meilleurs joueurs du monde ont un % de places payées dans un tournoi d'environ 25 %. Donc il sera tout à fait normal d'être éliminé souvent d'un tournoi. L'expérience de jeu que vous accumulerez à force de jouer vous offrira également la possibilité de plutôt bien sélectionner ses spots que de simplement jouer vos cartes.

*Fold equity : c'est la capacité à faire coucher votre adversaire. Exemple, si vous êtes en bataille de blindes et que vous faites tapis pour 20 BB en petite blinde, votre adversaire aura du mal à vous payer en big blinde à part avec une main forte. Cependant si vous n'avez plus que 3 BB quand vous faites tapis dans le même spot, vous aurez beaucoup plus de mal à faire coucher votre adversaire. La fold equity est un allié extrêmement important dans votre tournoi et vous devrez toujours faire attention à en avoir suffisamment.

3° Mal sélectionner ses tailles de mises, les « sizing »

Fréquemment je suis confronté a des joueurs qui utilisent mal les tailles de mises dans plein de spots différents. Ce sujet est super intéressant et mériterait sans doute un article entier tant il y a de choses à dire et de stratégies à exploiter dans nos sizings. Voici cependant quelques conseils de bases pour pouvoir être plus efficace autour des tables.

Tout d'abord lorsque vous misez au poker, il est primordial de toujours prendre en compte la taille du pot, ce que beaucoup de joueurs ne font pas assez. Ceci est sans doute un peu plus vrai en live où il est plus difficile de calculer la taille du pot que sur Pokerstars.fr. La taille du pot est l'indicateur principal des sizings que vous devrez adoptez dans les différentes situations. Soyez toujours vigilants également au SPR* lorsque vous jouez un coup.

Attention également aux sizings préflop, n'hésitez pas à garder un sizing et utiliser le même tout le temps. Principalement en début de tournoi, ou certains joueurs n'hésitent pas à relancer a 3 ou 4 BB quand ils ont une main moyenne et seulement 2 BB quand ils ont AA/KK/QQ, etc. L'inverse peut également être vrai. Le but au poker est de donner le moins d'informations possible à vos adversaires donc ne soyez pas trop lisible.

N'hésitez surtout pas à miser avec vos gros jeux. A part quelques cas extrêmes, je ne suis pas un grand fan du slowplay abusif. Au poker, lorsque vous avez un gros jeu, il faut commencer à construire le pot pour essayer de faire mettre le plus de jetons au milieu a votre adversaire. N'oubliez pas que les joueurs de poker sont curieux, surtout aux petites limites où ils n'aiment pas trop se coucher. Il faut donc miser le plus fréquemment possible lorsque vous êtes en value pour récupérer un maximum d'argent.

ATTENTION ! Règle d'or du joueur de poker. Il faut toujours savoir pourquoi vous misez au poker. Très souvent j'entends des joueurs qui misent « pour se situer », « pour avoir de l'information », « pour poser une question » ou pour « arrêter le coup ». Tout ceci n'existe pas. Les seules raisons pour lesquelles il faudrait miser au poker sont :

- Pour Value : lorsque l'on veut se faire payer par une main moins forte.

- Pour Bluffer : lorsque l'on veut faire coucher une main plus forte.

Il existe également la mise en protection qui tends à se rapprocher de la mise en value exemple : paire de 2 sur un board A33, pour se protéger contre des mains de type KQ/QJ, etc.

Il faut toujours vous demander pourquoi vous misez avant de mettre des jetons au milieu du tapis. Si vous savez à chaque fois si vous êtes en value ou en bluff, vos décisions futures seront bien plus simples.

*SPR : le Stack to Pot Ratio. Il correspond au rapport entre la taille de tapis effectifs et la taille du pot. Plus le SPR est petit, plus vous devriez partir à tapis facilement. A contrario, plus vous êtes profond et plus votre SPR est élevé, plus les situations seront difficiles à jouer.

 

Merci à vous de m'avoir lu et à très vite pour un nouvel article stratégique qui sera cette fois lié au mental au poker et à l'intérêt d'avoir un mindset positif aux tables pour pouvoir triompher de ses adversaires.

Alors, faites-vous partie de ces joueurs qui font encore ce genre d'erreurs ? N'hésitez pas à commenter ci-dessous !

X Informations sur les cookies

Nous avons placé des cookies sur votre ordinateur afin d'améliorer votre expérience sur notre site web. Vous pouvez modifier vos paramètres de cookie à tout moment. Dans le cas contraire, nous considérerons que vous acceptez de poursuivre votre navigation.