Accueil PokerStars
Les dix erreurs les plus communes en MTT
En tant que joueur de tournois de poker MTT, vous pouvez augmenter considérablement vos chances de succès en évitant ces dix erreurs communes.

⦁    L'impatience
Il s'agit de loin du facteur le plus important quand on cherche à expliquer pourquoi des joueurs de MTT qui ont un certain potentiel n'obtiennent pas de résultat. Pour connaître le succès en MTT, il faut avoir la ténacité d'un cafard et la patience d'un moine. C'est comme frapper à des centaines de portes avant qu'une ne finisse par s'ouvrir. Comme il est plutôt rare de remporter de grosses sommes, surtout dans des tournois avec des fields importants, on peut parfois avoir l'impression de jouer à la loterie en vain pendant des heures. En conséquence, il est tout à fait naturel de faire preuve de cette impatience qui pousse les joueurs à forcer le jeu pour monter un gros tapis. Cela conduit bien souvent à une élimination qui aurait été évitable. La plupart du temps, une telle élimination na va pas réellement vous faire mal, car vous n'alliez pas terminer dans les places payées, mais de temps à autre elle représente la perte de centaines de buy-ins ! La prochaine que fois que vous ressentez de l'impatience, n'oubliez pas que cela pourrait être l'un de ces jours où les planètes sont alignées en votre faveur.



⦁    L'épuisement
Les MTT peuvent être longs et fatigants. Essayez de rester dynamique en vous alimentant correctement, en buvant beaucoup d'eau et par-dessus tout, de rester inspiré ! Le joueur inspiré est celui qui n'abandonne pas le fol espoir de gagner une grosse somme. Le joueur inspiré est toujours dynamique, car il continue à adorer ce jeu et il garde à l'esprit ce que le succès au poker pourrait lui apporter dans sa vie de tous les jours. Qu'il s'agisse de liberté, d'un train de vie opulent, de simplement avoir à manger dans son assiette ou de toute autre chose, les joueurs inspirés ont un but et ont donc moins tendance à finir épuisés lors de très longs tournois.

⦁    Le spew en début de tournoi
Bien souvent, le début de tournoi semble sans intérêt, comme si les choses sérieuses n'avaient pas encore commencé. Ce sentiment peut laisser place à la négligence et à une manière trop agressive de jouer. En début de tournoi, on considère généralement qu'une approche serrée est adaptée, car les jetons à ce stade ont peu de valeur alors que la survie a une importance capitale. La valeur que représente une grosse blind augmente sensiblement au cours du tournoi. Disposer de 40 BB lorsqu'une grosse blind vaut dix fois sa valeur monétaire est bien plus important qu'essayer de monter rapidement un tapis de 200 BB en risquant son tournoi dès le départ.

⦁    La peur de ne pas finir dans les places payées
Cette phobie irrationnelle est liée à la mauvaise compréhension de l'EV dans notre subconscient. Votre cerveau s'attache au buy-in que vous avez investi dans ce tournoi que vous êtes précisément en train de jouer. Évidemment, sur le long terme, les joueurs gagnants sont ceux qui enregistrent de gros gains, pas ceux qui arrivent souvent à se traîner jusque dans les places payées. Comme les humains ont tendance à souffrir de ce défaut d'appréhension, vos adversaires vont, en moyenne, jouer trop serré à l'approche de la bulle. Profitez-en en les agressant sans relâche.

⦁    Une mauvaise gestion des risques
Parfois, en MTT, un risque qui est profitable dans l'absolu est en fait une erreur d'un point de vue relatif, parce qu'il est très probable qu'une situation plus avantageuse se présente plus tard. Ce type de concept n'entre pas en ligne de compte lorsque l'on joue, par exemple, en cash game ZOOM, mais il est primordial en MTT. Prenez des risques importants dans des situations rentables, comparées à celles qui pourraient se présenter dans un futur proche, et non des risques qui ne valent guère mieux que de ne rien entreprendre.

⦁    Ne pas voler suffisamment lors des derniers niveaux
Lorsque vous arrivez loin dans un tournoi grâce aux gros pots successifs que vous avez engrangés, les petits pots peuvent sembler sans intérêt. Cependant, à cause de l'augmentation continue des blinds, vous allez vous retrouver rapidement à nouveau sous pression et être obligé de prendre de gros risques pour rester en vie. Pour réduire le risque de vous retrouver dans cette situation, il est important d'alimenter régulièrement votre tapis en gagnant de petits pots. Voler en fin de parole est un excellent moyen d'y parvenir, surtout quand des tapis moyens se trouvent dans les blinds. Leurs stacks sont trop gros pour qu'ils fassent tapis, mais trop petits pour qu'ils puissent suivre et jouer confortablement post-flop.



⦁    Ne pas effectuer assez de 3-bets lors des derniers niveaux
Comme nous venons de le voir, vos adversaires ont tout intérêt à beaucoup voler à mesure que les blinds augmentent. Par conséquent, leurs ranges d'ouverture seront en général plus larges que celles du début de tournoi. Il faut donc élargir de la même façon notre range de 3-bet, surtout quand nous avons la position. Cherchez à identifier les situations où vous bénéficiez d'un levier important. Par exemple, notre adversaire ouvre à 2,5 BB et nous sommes au bouton avec une main semi-jouable comme K5s. Pour savoir si nous plaçons un 3-bet ou pas, nous allons nous baser sur le tapis effectif et sur le type de joueur. Si le tapis est de 35 BB et que le joueur est plutôt réfléchi, alors 3-bet semble correct. Si nous relançons à 6 BB, nous forçons notre adversaire à suivre hors de position, à passer ou à investir la totalité d'un gros tapis, ce qui ne devrait pas lui plaire particulièrement.

⦁    Une mauvaise gestion de bankroll
Parfois, gagner une grosse somme d'argent peut monter à la tête d'un joueur, mais il est essentiel de garder à l'esprit que l'on ne gagne pas simplement parce que l'on est un génie ! La variance joue un rôle primordial au poker. Ce jeu repose à la fois sur nos compétences et sur la chance. Sur le long terme, au cours de votre carrière en MTT, vous allez vivre des périodes de plusieurs centaines de tournoi sans enregistrer de gros gain. Votre bankroll doit vous permettre de gérer ces périodes. Essayez d'avoir au minimum 200 buy-ins de la limite à laquelle vous jouez. Si ce n'est pas le cas, votre carrière de joueur de poker pourrait bien être de courte durée.

⦁    Un manque d'observation
En général, vous allez passer beaucoup de temps à votre table de départ. Vous devez donc très rapidement vous faire une image des joueurs à la table. Il arrive pourtant que des joueurs se trouvent depuis trois heures dans un tournoi sans avoir pu tirer plus d'une ou deux informations sur leurs adversaires. Cela n'est pas acceptable de la part d'un joueur de MTT sérieux. Essayez de prendre des notes sur les mains que vous ne jouez pas et soyez attentif aux coups qui sortent de l'ordinaire. Pour cela, utilisez à bon escient les notes et les codes couleur.

⦁    Une mauvaise gestion du temps
Bien souvent les joueurs de MTT les moins expérimentés lancent des tournois aux mauvais moments. Si vous travaillez toute la journée et jouez au poker le soir, jouer jusqu'à 4 heures du matin ne semble pas être une bonne idée. Vous allez simplement vous épuiser et ne pas être bien le jour suivant. En gros vous échangez le temps que pourriez passer à bien jouer demain contre du temps passé aujourd'hui à mal jouer, parce que vous êtes fatigué. Renseignez-vous sur la durée prévue des tournois avant de vous inscrire et essayez de jouer des MTT à des moments qui n'interfèrent pas avec vos obligations en dehors du poker.
 
Vous voulez en savoir plus ? Essayez notre cours sur le poker de tournoi.
 
Vous pensez à d'autres erreurs que font les joueurs en tournoi ?
Publiez-les ici si vous le pouvez.

X Informations sur les cookies

Nous avons placé des cookies sur votre ordinateur afin d'améliorer votre expérience sur notre site web. Vous pouvez modifier vos paramètres de cookie à tout moment. Dans le cas contraire, nous considérerons que vous acceptez de poursuivre votre navigation.