Accueil PokerStars
Les mains de départ au poker

Au cours d'une main de poker, vous verrez 7 cartes, mais au tout départ, vous ne verrez que vos deux cartes fermées qu'on appelle aussi « privatives ». C'est la force de votre main de départ qui détermine si vous pouvez entrer ou non dans un coup.

Une main de départ forte gagne contre une main plus faible au moins trois fois sur quatre. La raison est simple : les cinq cartes suivantes seront utilisées par tous les joueurs, donc, si, par exemple, vous commencez avec  et que votre adversaire a , ce dernier devra probablement toucher un 8 pour gagner (il est également possible qu'il fasse quinte ou couleur avec un pique, mais ses chances sont minces).

Dans l'exemple ci-dessus, si le flop dévoile , les deux joueurs ont une paire d'As, ce qui semble donner des mains de même force. Mais votre main  est bien plus forte et gagnera 90 % du temps.

Pour vous assurer d'avoir la meilleure main le plus souvent possible, vous devez donc jouer de bonnes mains de départ aussi souvent que possible. Avant de vous engager dans un pot, il est essentiel d'évaluer avec précision la valeur de votre main de départ. C'est sa valeur, combinée avec d'autres facteurs, qui vous donnera la marche à suivre.

Cet article décrit la différence entre de bonnes et de mauvaises mains de départ.

LES PAIRES SERVIES UN BON DÉBUT

Si votre main de départ, composée de ce qu'on appelle vos cartes fermées, forme une paire, vous avez déjà une main qui est assez haute dans le classement des mains de départ. C'est ce que l'on appelle une « paire servie ».

Évidemment, la qualité de votre main dépend de la hauteur de la paire et la meilleure main de départ au Texas Hold'em est donc la paire d'As. Cette main magnifique est celle dont rêvent tous les joueurs de poker du monde.

Bien souvent, une paire d'As peut gagner un coup de Texas Hold'em même sans amélioration au flop, à la turn ou à la rivière. Vos chances de remporter le pot sans améliorer votre main dépendent surtout de la hauteur de votre paire servie. Si vous avez une paire d'As, votre adversaire doit faire au moins deux paires pour vous battre.

Il faut également noter que si le tableau vous donne une troisième carte de même rang, vous en aurez donc trois et aurez formé ce qu'on appelle un « brelan ». La force de votre main sera souvent complètement indécelable pour votre adversaire.

Mais attention, jouer les petites paires peut s'avérer dangereux si elles ne s'améliorent pas. Un adversaire n'aura besoin que de connecter l'une de ses deux cartes fermées aux cartes communes pour faire une paire supérieure à la vôtre. Si vous avez , vous perdez contre un joueur qui a  si un Valet ou un 7 vient au flop, à la turn ou à la rivière.

Les plus grosses paires servies peuvent être qualifiées de « mains monstres » alors que les paires servies les plus petites ne sont que des mains spéculatives, voire même parfois des poubelles.


ÉVALUER VOS MAINS SANS PAIRES

En moyenne, vous toucherez une paire toutes les 16 mains. Cela signifie que dans la plupart des cas votre main de départ ne sera pas une paire et vous devrez donc trouver une autre manière d'évaluer sa force.

Pour évaluer la force de votre main de départ, vous devez vous poser les questions suivantes :

Quelle est la hauteur de mes cartes ?

Il s'agit de la question la plus importante. En possédant de grosses cartes, vous augmentez vos chances de l'emporter si personne ne touche quoi que ce soit ou quand vous touchez une paire. Si vous avez  et que votre adversaire a , vous partez avec un gros avantage. Vous gagnerez le coup si aucun de vous deux ne touche une paire, mais aussi si vous touchez tous les deux une paire. La seule façon pour votre adversaire de gagner, c'est de trouver un flop significativement meilleur pour lui que pour vous.

Il est également sans aucun doute plus intéressant d'avoir deux cartes hautes plutôt qu'une seule, car de cette façon, vous aurez également un meilleur « kicker ».

Mes cartes sont-elles de la même couleur ?

En général, avoir des cartes de la même couleur est plus important que d'avoir des cartes connectées. Si vous possédez deux cartes de la même couleur, vous avez beaucoup plus de chances de toucher une couleur. De plus, une couleur formée avec vos deux cartes est beaucoup plus forte qu'une couleur formée avec une seule carte. Si vous avez  et que le tableau révèle , vous avez vraisemblablement la meilleure main. En revanche, si vous avez  sur un tableau , vous êtes souvent derrière car n'importe quel pique supérieur au 8 peut vous battre.

Mes cartes sont-elles d'un rang proche ?

C'est un facteur décisif quand on essaie de former une quinte. Vous avez plus de chance de former une quinte si les cartes que vous possédez sont d'un rang assez proche, comme . Plus l'écart est important entre vos deux cartes, plus il vous sera difficile de former une quinte. Avec un écart de quatre niveaux, par exemple , il n'est plus possible de former une quinte en utilisant les deux cartes.

Les grosses cartes connectées sont bien sûr particulièrement précieuse. La meilleure main de départ qui ne soit pas une paire est  (ou  , etc.) et c'est une main jouable dans la plupart des situations. Mais c'est aussi une main qui peut être dangereuse à jouer, car elle a besoin de s'améliorer pour battre ne serait-ce qu'une petite paire chez vos adversaires.

Les cartes basses, non connectées et de couleurs différentes sont particulièrement faibles,   étant considérée comme la plus mauvaise main au Texas Hold'em, car ce sont deux petites cartes qui ne formeront jamais ensemble une quinte ou une couleur.

Au cours de la prochaine leçon, nous allons voir comment jouer les différents types de mains de départ que vous pouvez recevoir. Autrement dit, une fois que vous avez évalué la force de votre main, que faire de cette information ?

X Informations sur les cookies

Nous avons placé des cookies sur votre ordinateur afin d'améliorer votre expérience sur notre site web. Vous pouvez modifier vos paramètres de cookie à tout moment. Dans le cas contraire, nous considérerons que vous acceptez de poursuivre votre navigation.