Accueil PokerStars
Les types de joueur de poker live
Le joueur de poker live est un spécimen bien plus intéressant à étudier que son homologue en ligne, puisqu'il nous permet de réaliser des lectures qui se basent sur des facteurs plus humains comme l'âge, le comportement, les discussions sur le poker, le contrôle des émotions et bien d'autres. Dans cet article, je vais décrire certaines des principales catégories de joueurs de poker live, comment nous pouvons nous attendre à ce qu'ils jouent en général, et comment s'adapter. Pour mes lectures, je vais utiliser des tells live basés sur leur personnalité et leur apparence. Même si j'utilise le pronom masculin tout au long de cet article par commodité, chaque type de joueur mentionné ci-dessous peut évidemment se trouver chez les deux genres.

L'homme d'affaire irréfléchi

Ce joueur s'installe et entre immédiatement dans les coups. Vous pouvez le reconnaître à son assurance tranquille, son égo démesuré et son tempérament intrépide. Très souvent, ce joueur ne sait vraiment pas jouer au poker, mais sa réussite professionnelle lui donne une grande confiance en lui. L'homme d'affaire irréfléchi a tendance à se vanter, à aimer quand ça joue vite et à ne pas avoir peur de perdre de l'argent. Pour s'ajuster face à ce genre de joueur, il faut se préparer à un jeu très large et illogique, et adapter sa range en favorisant les grosses cartes qui peuvent flopper de bonnes top paires. Ces mains sont fréquentes et vous permettront de remporter de gros pots face à des deuxièmes paires et des tirages faibles surjoués. Attendez-vous à une variance élevée, mais à grande rentabilité.

Le gamin agressif

Ici, j'utilise « gamin » à la façon américaine, c'est-à-dire pour désigner une personne de moins de 30 ans, et non pas dans le sens d'un enfant ou d'un adolescent qui ne serait pas autorisé à entrer dans un casino. Ce joueur âgé de la vingtaine peut porter une capuche et avoir l'air très sérieux et concentré lorsqu'il joue. Il privilégie les choix agressifs et évite d'être perçu comme l'un de ces joueurs faibles, ces limpers qu'il qualifie de « fish » (pour les adeptes du politiquement correct, on parle aujourd'hui de joueurs « récréatifs » !). Le gamin agressif est vraiment le seul joueur à une table classique de cash 1/2 £ qui va 3-bet avec autre chose que des premiums ou qui va régulièrement effectuer des check/raise au flop. La plupart des gamins agressifs sont trop agressifs et se mettent dans des situations difficiles. Même si les moins bons d'entre eux restent meilleurs que l'homme d'affaire irréfléchi et d'autres types de joueur qui sont vraiment mauvais, c'est le gamin agressif qui a travaillé son jeu que vous devriez éviter. Ce joueur n'aura aucun mal à surpasser quelqu'un qui aurait appris le poker en 2002 et n'aurait pas changé son jeu depuis. Vous devriez moins jeter que d'habitude face aux 3-bets du gamin agressif et ne pas le laisser vous dominer. Si vous leur donnez du fil à retordre à quelques occasions bien choisies, la plupart des gamins agressifs vont reculer. Ils sont là pour s'en prendre aux proies faibles et préfèrent éviter le combat. Ils ont cela en commun avec les tyrans que l'on peut trouver au lycée.

L'homme âgé serré

Les stéréotypes ne se vérifient pas toujours, mais celui-là est plutôt fiable. Le retraité va très rarement jouer de manière large agressive et va en général attendre de bonnes mains avant d'engager beaucoup de jetons. Ce joueur peut très bien lire le journal, porter une cravate ou secouer la tête en signe de désapprobation lorsque le gamin agressif fait encore un 3-bet. L'homme âgé serré ne veut pas comprendre l'importance de la fold equity et préfère en rester à son approche serrée du jeu qui ne date pas d'hier. Volez les blinds de ce joueur, bluffez quand vous ressentez de la faiblesse et écartez-vous rapidement les rares fois où il prend l'option agressive. Ce joueur perd doucement, mais sûrement.

Le joueur invétéré

Ce joueur peut indifféremment jouer à la roulette ou aux machines à sous et adoptera une approche stratégique similaire. Le joueur invétéré pense que l'on surévalue l'aspect compétence au poker et qu'il perd à cause de la malchance qui le suit comme un maléfice. On le reconnaît facilement parce qu'il râle sans cesse et qu'il montre son dégoût lorsqu'une main ne tourne pas en sa faveur. Il va faire des calls terribles et suicidaires parce qu'il pense qu'il ne peut que perdre à cause de sa malédiction. Vous verrez parfois ce joueur aux tables de blackjack ou en train de placer des paris sportifs et il aura exactement la même attitude. Pour exploiter ce type de joueur, évitez de le bluffer dans de gros pots, car il a tendance à tilter en s'attachant trop aux pots. De plus, essayez d'isoler ce joueur avec une range relativement forte avec laquelle vous pourrez souvent effectuer des value bets, et limpez dans les pots où il est impliqué avec des mains qui ont de bonnes cotes implicites comme les petites paires.

Le joueur sociable peureux

Certains joueurs ne viennent pas pour faire des folies, mais simplement pour jouer aux cartes sans prendre trop de risque. Bien souvent, ce joueur est bavard et connaît très mal le jeu. Il va jouer beaucoup de mains, mais un peu comme au bingo, en essayant de voir beaucoup de flops et de toucher des combinaisons fortes avant d'investir beaucoup de jetons. Ses amis qui jouent aux tables de craps, curieux de découvrir ce qu'est ce fameux « poker », vont venir le voir pour lui demander comment ça se passe. Il va s'assoir avec le minimum de jetons et manipuler ses cartes et ses jetons avec la grâce d'un chimpanzé. Parfois, il sera quelque peu ivre, mais on ne peut pas lui en vouloir. Après tout, il vient au casino pour s'amuser. Ce joueur va être bien trop large et passif. La meilleure façon de vous ajuster, c'est de l'isoler fréquemment avec une range très large et lorsque vous êtes suivi, d'effectuer très souvent des continuation bets. Ce mec va limper AQo et va passer à chaque fois qu'il ne touche pas quelque chose d'énorme au flop. L'antidote, c'est de simplement faire grossir les pots avant de s'en emparer, si les autres joueurs de la table vous laissent manœuvrer en paix.

Conclusion

Cette liste de types d'adversaires que l'on rencontre au casino est loin d'être exhaustive. Il s'agit peut-être des catégories les plus extrêmes, et beaucoup de joueurs se situent quelque part entre elles. Après tout, les types de joueurs représentent un spectre et les stéréotypes ne peuvent pas être toujours fiables. Vos observations personnelles sont tout aussi importantes. C'est à vous de détecter le gamin serré qui porte une capuche et l'homme âgé agressif. Ces joueurs existent également.
 
Quelle est votre expérience en live ?
Laissez un commentaire ci-dessous !

 

X Informations sur les cookies

Nous avons placé des cookies sur votre ordinateur afin d'améliorer votre expérience sur notre site web. Vous pouvez modifier vos paramètres de cookie à tout moment. Dans le cas contraire, nous considérerons que vous acceptez de poursuivre votre navigation.