Accueil PokerStars
Miser Petit, Quand et Pourquoi
Décider de miser ou non est souvent une décision cruciale. Mais l'un des facteurs décisifs qui permet à un joueur de monter de limites est de trouver le bon sizing, parfois très petit, parfois très grand (overbet). Aujourd'hui, nous allons nous intéresser aux petites mises.
 

Blocking Bet à la River

On peut souvent se retrouver à la river avec une main qui ne peut pas se permettre de miser très gros, mais qui ne veut pas non plus checker pour payer une grosse mise. Parfois, le meilleur play dans un spot comme celui-là consiste à miser petit, environ 25 à 33 % du pot. Prenons un exemple :

Un adversaire relance depuis le bouton et nous payons en grosse blind. Le flop vient . Nous checkons et notre adversaire mise un tiers du pot, un sizing qu'il va utiliser avec tout un tas de mains dans cette situation. La turn est le et les deux joueurs checkent. La river est le . Que pouvons-nous dire sur la range de notre adversaire ?




Tout d'abord, il y a peu de chances qu'il ait une main très forte. Miser la turn en position est presque une obligation avec un monstre, car rater une street de value est catastrophique dans l'optique de faire grossir le pot. Ensuite, l'adversaire a sûrement dans sa range tout un tas de mains avec un peu de showdown value qu'il a décidé de checker à la turn pour voir un abattage pas cher à la river.

Quand nous avons une main comme , nous pouvons espérer gagner contre une grande partie de la range de notre opposant. Le problème, c'est que si nous checkons, ses mains faibles comme et vont sûrement check back pour un showdown sans douleur (pour lui). L'autre problème que nous pouvons rencontrer à checker une main comme , c'est que si notre adversaire était en pot control avec des mains comme 99-TT ou de meilleurs 8, nous allons devoir check/call une mise plus grosse que ce que nous voudrions. Une petite mise, plus connue comme un blocking bet, est une vraie solution à notre problème. En misant 33 % du pot ici, nous forçons notre adversaire à payer avec ses mains plus faibles -  8x, 6x, 5x, 2x, des paires inférieurs et quelques hauteurs as - en raison d'une cote très favorable. Et nous perdons également moins d'argent quand il a une meilleure main que si nous avions check/call une plus grosse mise.
 

Induire Contre des Adversaires Agressifs

Si l'adversaire est le genre de joueur qui n'aime pas payer light mais qui adore mettre la pression sur tout le monde, alors une petite mise peut être très utile pour induire de sa part qu'il fasse gonfler le pot avec une range faible. Imaginons que nous jouons contre un adversaire ultra-agressif et qui ne se couche pas beaucoup pré-flop. Nous 3-bettons depuis la petite blind avec face à sa relance du cut-off. Il paye et le flop vient . Quelles sont nos options ? La range de notre opposant est très faible et pleine de mains qui n'ont pas connecté avec un flop impossible à toucher très souvent. Si nous misons gros ici, nous ne serons pas payés par beaucoup de mains. Si nous checkons, nous pourrions induire une certaine agression, mais notre check serait inattendu et même suspicieux pour certains joueurs. Notre range veut miser très souvent ici, donc checker serait surprenant. L'autre risque à checker est que nous ne protégeons pas notre main des overcards de notre adversaire. S'il se méfie et qu'il check aussi, nous lui donnons l'opportunité de réaliser son équité bien trop souvent à notre goût.




Encore une fois, une des solutions à tous ces problèmes réside dans une petite mise. Dans ce cas, 33 % du pot est le bon sizing. Si notre adversaire se couche, nous avons protégé notre main contre des overcards. S'il mord à l'hameçon et qu'il relance, alors il aura réalisé un très mauvais raise contre notre main.
 

Poubelle contre Mauvaises Mains

Parfois, nous arrivons à la river avec une main qui ne peut jamais gagner en checkant dans un spot où notre adversaire aura souvent des mains fiables comme des tirages ratés qui sont toujours devant nous.

Imaginons que nous payons au flop et à la turn avec sur et notre opposant check la river. De toute évidence, une partie de sa range va check/call et payer nos bluffs. Mais le gros de sa range contiendra des mains similaires à la nôtre qui ont misé flop et turn et qui décident d'abandonner à la river. Une bonne façon de coucher des mains comme et tout en risquant peu d'argent face à des mains qui vont de toutes façons nous payer quel que soit notre sizing est encore une fois de miser un tiers du pot. Une telle mise n'a besoin de marcher que 25 % du temps pour être profitable !
 

Conclusion

Sortez des sentiers battus. Vous avez la possibilité de choisir votre taille de mise, donc évitez de miser la taille du pot comme un robot. Il existe beaucoup d'autres sizings avec des idées et des ambitions qui leur sont propres. Nous les verrons dans les prochains articles.

 
Des questions sur les sizings ?
Allez-y !

X Informations sur les cookies

Nous avons placé des cookies sur votre ordinateur afin d'améliorer votre expérience sur notre site web. Vous pouvez modifier vos paramètres de cookie à tout moment. Dans le cas contraire, nous considérerons que vous acceptez de poursuivre votre navigation.