Accueil PokerStars
;
Odds & Outs

Si votre main n'est pas très avantageuse mais que vous pensez quand même avoir une chance de gagner, vous devez alors décider si vous allez vous coucher ou continuer à jouer. Dans cet article nous vous expliquons les calculs à faire pour prendre de telles décisions. Dans un premier temps nous allons identifier les cartes qui vont améliorer votre main (les outs), c'est la première chose à faire pour calculer la probabilité (les odds) de remporter la main. Nous vous expliquerons alors comment calculer vos chances de gagner en tenant compte de la taille du pot, ce qui vous aidera à prendre des décisions mathématiquement correctes.

Les outs

Les outs sont les cartes qui restent dans le jeu, et qui peuvent éventuellement vous faire remporter le pot au showdown.

  • Voici quelques exemples:

Vous avez . Le flop arrive . Par conséquent si un autre cœur apparaît au turn ou à la rivière, vous faites une couleur, et si personne ne réalise un full ou mieux, vous allez remporter la main. Le board ne propose pas de paire, ce qui veut dire qu'aucun de vos adversaires n'a déjà un full en main.

Il y a 13 cartes d'une même couleur dans un jeu. Vous en avez deux d'entre elles en main et deux autres sont sur le board. Quatre des 13 cartes ont déjà été distribuées, ce qui signifie donc qu'il en reste neuf encore dans le jeu. Dans ce cas ces neuf cartes sont vos outs.

  • Voici un autre exemple:

Vous avez et le flop propose . Maintenant seul un as ou un neuf peut compléter votre quinte. Il existe quatre as et quatre neuf dans le jeu, donc un total de huit outs.

Si un seul type de carte vous manque pour faire une quinte, alors vous avez quatre outs (par exemple si vous avez : , sur un flop : , vos outs sont : ).

  • Prenons un autre exemple:

Vous avez sur un board . Une des quatre dames dans le paquet vous fera une quinte. Si votre adversaire possède une paire intermédiaire comme par exemple , alors vous disposez d'outs supplémentaires comme les rois et les valets qui pourront vous donner une paire supérieure. Dans ce cas votre nombre d'outs peut augmenter jusqu'à dix (les quatre dames, les trois rois et les trois valets).

Si vous touchez une double paire (par exemple avec sur un board , alors il existe encore quatre cartes qui peuvent vous fournir un full (un brelan plus une paire): & et .

Si vous touchez un set avec sur un board et que vous craignez que notre adversaire ait une couleur, il existe alors sept cartes qui pourront vous aider à faire un full ou mieux (ici un sept, un des trois deux qui restent et un des trois valets qui restent). Si vous ne touchez aucun des outs au turn, alors vous aurez trois outs supplémentaires, donc dix outs à la rivière.

  • Encore un exemple:

Vous avez sur un board . Vous avez alors un tirage (votre main est incomplète et sans valeur, mais peut devenir très forte avec des cartes communes favorables), ou plus précisément un tirage quinte par les deux bouts plus un tirage couleur. Cela signifie que vous disposez de neuf outs pour faire un flush et huit outs pour une quinte. N'oubliez pas que vous avez compté deux cartes deux fois (dans ce cas le et le ), qui doivent être retranchées. Au total 9 + 6 au lieu de 9 + 8 qui font 15 outs.


Les outs cachés

Jetons un œil aux outs cachés, qui sont beaucoup plus difficiles à repérer, car ils n'améliorent pas directement votre main, mais réduisent la valeur de la main de vos adversaires.

  • Exemple:

Votre adversaire a , et vous avez . Le board apporte . Les deux as mais aussi n'importe lequel des trois rois ou trois dix peuvent être utiles. Vous disposez donc de 8 outs dont 6 sont des outs cachés. Pourquoi cela ? Le board peut contenir une paire si un autre roi ou un autre dix arrive, ce qui veut dire que vous auriez également une double paire avec vos as, et que celle-ci serait plus haute que celle de votre adversaire.

  • Voici un autre exemple:

Vous avez , et votre adversaire . Le board arrive . Non seulement les trois rois et les trois as vont vous aider à améliorer votre main, mais également tous les 6 et les 5. Ceci tient au fait que le board contient deux paires et que ces deux paires sont toutes les deux supérieures à la paire de trois de votre adversaire, ce qui signifie que la cinquième carte, le kicker, décidera du gagnant de cette main. Votre as est le meilleur kicker possible, vous disposez donc de 12 outs dont six sont des outs cachés.

Mais que se passe-t-il si vous et votre adversaire avez tous les deux un tirage ? Comment cela va-t'il influencer les outs?

Les outs à décompter

Les joueurs plus expérimentés ne calculent pas seulement leurs outs : ils essayent aussi de savoir quelles mains leurs adversaires détiennent et si l'une des cartes à venir donnera à l'autre joueur, lui aussi en tirage, une main encore meilleure.

  • Jetons un oeil à cet exemple de tirage quinte:

Vous avez et le flop propose . Nous avons calculé huit outs à ce stade (quatre as et quatre neuf).

Comment va changer le calcul et se retrouve donc en position de tirage couleur ? Dans ce cas deux de vos outs, c'est-à-dire le et le , donneront à votre adversaire une meilleure main, même si vous touchez votre quinte. Vous devez par conséquent décompter ces deux cartes du nombre de vos outs. Vous ne disposez alors plus que de six outs, ce qui réduit de façon significative votre chance de remporter la main.

Il est en général recommandé d'avoir une approche pessimiste lorsqu'on décompte les outs, car il est toujours mieux d'en décompter trop que pas assez!

Probabilités et Odds

Pour calculer la probabilité d'améliorer votre main en utilisant le nombre de vos outs, il existe deux règles très simples à appliquer.

  • la probabilité qu'il y ait un tirage au turn est de: [le nombre d'outs] x 2
  • La probabilité qu'il y ait un tirage au turn et/ou à la rivière est de: [le nombre d'outs] x 4
  • Exemple I:
Vous avez un tirage couleur au turn (neuf outs). La probabilité de toucher ce tirage est [le nombre d'outs] x 2 = [le pourcentage de succès]. Ainsi :

9 x 2 = 18 %

  • Example II:

Vous avez un tirage quinte ventrale (quatre outs) et vous voulez connaître la probabilité de finir votre quinte jusqu'à la rivière. Le calcul est le suivant : [le nombre d'outs] x 4 = [le pourcentage de succcès]. Donc:

4 x 4 = 16 %


Calculer les odds

Une probabilité peut être décrite comme un ratio ou odds, ce qui est très pratique quand on joue au poker.

  • Les Odds décrivent le ratio entre la probabilité de gagner et celle de perdre.
  • La probabilité de gagner est calculée comme décrite précédemment. La probabilité de perdre est donc la suivante:

[probabilité de perdre] = 100 % – [probabilités de gagner]

Dans le prochain paragraphe nous allons vous expliquer grâce à des exemples comment calculer les odds et vous fournir également un tableau des odds de façon à ce que vous puissiez les mémoriser plutôt que de toujours avoir à les recalculer en permanence.

Exemples de calculs d'odds

  • Exemple I:

Vous avez sur le board . Vous détenez une paire moyenne et supposez que notre adversaire a la top paire (). Dans ce cas, vous disposez de cinq outs : trois as et deux huit. La probabilité d'améliorer votre main est de 10 % (5 Outs x 2). La probabilité que cette main ne s'améliore pas est donc de : 100 % – 10 % = 90 %.

Les odds sont donc [la probabilité de perdre] / [la probabilité de gagner]

En nombres : 90 % / 10 %. Cela peut être simplifié (en divisant les deux nombres par 10), ce qui nous donne 9:1 (neuf contre 1).

  • Exemple II:

Vous avez sur le board . Vous pensez que notre adversaire possède la top paire (). Dans ce cas vous disposez de 10 outs (trois rois et trois dames pour la paire supérieure et quatre valets pour faire une quinte). Votre chance de l'emporter est donc de 20 % (10 Outs x 2). La probabilité que votre main ne s'améliore pas est donc de 100 % – 20 % = 80 %.

Les odds sont les suivants [probabilité de perdre] / [probabilité de gagner] soit 80 % / 20 %. Ce qui peut être simplifié par 4:1.


Tableau des odds

Les odds qui sont d'une importance particulière ou qui apparaissent fréquemment sont en gras, nous vous recommandons fortement de les mémoriser.

Le pot odds

Pour savoir si vous devez vous coucher ou continuer à jouer, vous devrez calculer les odds comme décrit ci-dessus (« les Odds du Flop au Turn ») puis les comparer avec le pot odds. Le pot odds est le ratio entre la taille du pot et la mise à laquelle on doit faire face. La taille du pot correspond aux jetons déjà engagés dans le coup, ainsi qu'à toutes les mises déjà faites au cours de ce tour d'enchères. Si le pot odds est supérieur aux odds vous devrez suivre (ou dans des cas exceptionnels, relancer). Si le pot odds est inférieur aux odds alors il vaut mieux se coucher.

  • Exemple I:

Vous avez un tirage couleur max (neuf outs) au flop et le pot est à 4 $. Votre adversaire mise 1 $. Il y a donc 5 $ dans le pot (4 $ + 1 $) et cela vous coûtera 1 $ pour suivre. Le pot odds est donc de 5:1. D'après le tableau ci-dessus vous avez une espérance de gain de 4:1. Vous devez donc suivre.

  • Example II:

Vous avez un tirage quinte par le ventre (quatre outs) au flop et 25 $ sont déjà engagés dans le pot. Votre adversaire mise 5 $. Maintenant le pot est de 30 $ (25 $ + les 5 $ de la mise de notre adversaire), cela fait 5 $ pour suivre. Votre pot odds est de 30 contre 5 soit en divisant par 5 de 6:1. Cependant, d'après le tableau des odds, votre chance de remporter la main est de 10:1. Nous n'avez pas suffisamment de pot odds et vous devez vous coucher.

Comment jouer face à une mise à tapis

Si vous êtes face à une mise à tapis au flop, vous pouvez faire les même calculs décrits ci-dessus, mais vous devrez également regarder la colonne des « Odds du flop à la rivière ». Si votre adversaire part à tapis, l'avantage pour vous est que plus aucune mise ne sera possible. Si vous suivez, vous ne verrez pas seulement le turn mais également la rivière sans prendre le risque de perdre plus de jetons.

  • Exemple:

Vous avez un tirage quinte par les deux bouts (huit outs) au flop. Il y a déjà 50 $ dans le pot et votre adversaire part à tapis pour 25 $ supplémentaires. Vous avez donc un pot odds de 75 contre 25 (50 $ plus les 25 $ qu'il reste à votre adversaire, ce qui fait 25 $ pour suivre). Simplifions ce rapport à 3:1. Si vous callez, vous verrez le turn et la rivière, et d'après la colonne « Odds du flop à la rivière » dans le tableau des odds, votre chance de gain est de 2:1. Puisque le pot odds est supérieur, vous devez suivre.

Conclusion

Pour un débutant, calculer les probabilités et les odds peut s'avérer difficile et fastidieux. Mais il faut persévérer, car le jeu en vaut vraiment la chandelle. Si vous jouez sans arrêt des tirages sans tenir compte des probabilités, vous allez perdre de l'argent sur le long terme. Il y aura toujours des joueurs qui ne respectent pas les probabilités et qui callent trop souvent. Ces joueurs sont parfois chanceux et prennent quelques pots, mais la plupart du temps ils finissent par perdre et payent cette mauvaise stratégie. D'un autre côté l'erreur qui consiste à coucher les mains alors que le pot odds est favorable est moins courant mais tout aussi dommageable si vous le faites trop souvent. En employant les stratégies décrites dans cet article de manière cohérente vous éviterez les erreurs et vous aurez un avantage indéniable sur vos adversaires.

X Informations sur les cookies

Nous avons placé des cookies sur votre ordinateur afin d'améliorer votre expérience sur notre site web. Vous pouvez modifier vos paramètres de cookie à tout moment. Dans le cas contraire, nous considérerons que vous acceptez de poursuivre votre navigation.