Accueil PokerStars
Le début de tournoi
Chaque joueur de poker a sa stratégie spécifique pour approcher les multiples situations qui se présentent en cours de partie. Les changements de dynamique sont en grande partie dus à la variante jouée, à la phase du tournoi ou du cash game et aux profils des personnes présentes à la table. Un bon joueur saura toujours s'adapter aux différentes situations.


Cependant, dans le cadre des tournois à table unique (STT), en particulier lors des premiers niveaux, beaucoup de ces facteurs évolutifs ne jouent aucun rôle. Tout le monde débute avec le même tapis, les blinds sont basses et en général, vous n'avez pas beaucoup d'informations sur vos nouveaux adversaires. Il est donc possible de s'appuyer sur quelques règles générales pour jouer les débuts de tournois à table unique.

Gardez à l'esprit que ces conseils se basent sur des tournois à table unique à 9 joueurs avec un rythme d'augmentation des blinds normal.

En début de tournoi, jouez très serré

Au cours des trois premiers niveaux de blinds du tournoi, votre stratégie est simple : jouer serré. La plupart de vos adversaires dans des Sit & Go à basses enchères joueront beaucoup trop large et verront beaucoup trop de flops avec des mains faibles. En plus de cela, ils suivront toujours avec des mains faibles post-flop.

Pour tirer parti de ces faiblesses, vous devez jouer très peu de mains pendant les trois premiers niveaux de jeu. Les blinds sont beaucoup trop faibles pour qu'il y ait un quelconque intérêt à vouloir les voler et risquer son tournoi sans avoir une main forte n'est pas du tout intéressant. Laissez les autres s'éliminer entre eux, ce n'est pas très grave de perdre quelques jetons à ce moment-là du tournoi.

Ne bluffez pas

Ils suivent trop souvent... ils suivent trop souvent... Répétez-vous cette phrase inlassablement. Lorsque vos adversaires jouent trop de mains, ils vous suivront de toute façon suffisamment souvent lorsque vous aurez une main forte. Le bluff devient donc une pratique qui vous fera perdre de l'argent. Ne bluffez pas, tout simplement.

Ne sous-jouez pas

Nous vous recommandons de ne quasiment jamais sous-jouer ou check-raiser. Si vous avez  et que le flop dévoile , ne faites pas de check-raise et ne vous contentez pas non plus de suivre. Misez et relancez et vous serez amusé de voir votre adversaire vous suivre avec . Les seules exceptions possibles sont lorsque vous aurez touché un carré ou une quinte flush au flop, ce qui est rare. Si une telle situation devait se présenter, vous pourrez alors sous-jouer et checker au flop, mais essayez quand même de miser l'intégralité de vos jetons à la turn ou à la rivière.

Attention au check-raise

Dans les Sit & Go à faibles et micro buy-ins un check-raise signifie presque toujours une très grosse main, généralement deux paires ou mieux. Il faudra toujours passer face à un check-raise à moins de posséder vous-même au moins une double paire. Même si vous avez  sur un flop , vous devriez passer si un adversaire vous check-raise. Des adversaires plus sérieux peuvent effectuer ce mouvement avec une main comme , mais rarement dans un tournoi à faible buy-in. Passez, tout simplement.


Soyez attentif

Comment jouent vos adversaires ? Aiment-ils rentrer dans de nombreux pots en suivant simplement ? Rentrent-ils toujours en relançant ? Après le flop, suivent-ils avec des tirages faibles ? Font-ils de gros bluffs ? Lorsqu'ils touchent un brelan au flop, comment le jouent-ils ? Est-ce qu'ils misent, est-ce qu'ils check-raisent ou se contentent-ils de checker puis de suivre ? Prenez des notes sur la façon de jouer de vos adversaires. Ce n'est pas du temps perdu.

View now REGARDEZ SPACEGRAVY JOUER EN DÉBUT DE TOURNOI

Les bases du jeu pré-flop

Le tableau suivant vous montre comment jouer la totalité des mains de départ pré-flop. Les différentes catégories de mains sont décrites dans l'article sur la présentation du jeu en STT.

Catégorie de main Aucune relance avant vous
Bouton ou cut-off
Aucune relance avant vous
Toute autre position
Une relance avant vous
N'importe quelle position
Catégorie 1 Relancer Relancer Sur-relancer
Catégorie 2 Relancer Relancer Sur-relancer
Catégorie 3 Relancer Passer Passer
Catégorie 4 Relancer Passer Passer
Catégorie 5 ou pire Passer Passer Passer
         

Dans les premiers niveaux d'un STT, vous ne devriez pas être impliqué dans un gros pot avec une main inférieure à la Catégorie 4. Vous devriez jeter tout ce qui est en dessous, peu importe l'action avant vous.

Par contre, les mains de Catégorie 1 et 2 sont extrêmement fortes et vous devriez chercher à faire grossir le pot avec elles. Relancez ou sur-relancez avec ces mains de n'importe quelle position.

Comme le montre le tableau, vous ne devriez jouer des mains de Catégorie 3 ou 4 que si vous êtes en fin de parole et que vous avez l'initiative. Si un autre joueur a mis volontairement de l'argent dans le pot, vous devriez passer.

Montant des relances pré-flop

Si votre main est assez forte pour relancer pré-flop, voici quelques règles à suivre :
  • Relancer à quatre fois la grosse blind si vous êtes le premier à entrer dans le pot
  • Si d'autres joueurs ont limpé (sont rentrés dans le pot sans relancer), ajoutez une grosse blind à votre relance pour chaque limper
  • Si une relance est égale ou supérieure à 1/3 de l'ensemble de vos jetons, partez à tapis
  • Si quelqu'un a déjà relancé avant vous, sur-relancez à quatre fois sa mise
Exercices : Des tailles de mises correctes

L'exercice suivant vise à vous tester sur ce que vous avez appris sur la sélection des mains et sur les mises pré-flop.

 


Cliquez pour afficher les réponses des exercices

  1. Les blinds sont à 15/30, vous avez 1 500 jetons et vous touchez  au bouton. Deux joueurs ont déjà limpé avant vous. Vous devriez relancer à 180 (4 BB + 1 pour chaque limper) avec votre main de Catégorie 4.
  2. Les blinds sont à 15/30 et vous êtes le premier à agir avec . Vous avez 1 400 jetons. Relancez à 120.
  3. Les blinds sont à 25/50 et vous êtes au bouton avec  et 1 000 jetons. Trois joueurs ont limpé avant vous. Normalement vous devriez relancer à 350 (4 BB + 1 pour chaque limper), mais comme cette relance vous ferait investir plus du tiers de vos jetons, partez à tapis.
  4. Les blinds sont à 10/20 et vous êtes en position de petite blind avec  et 1 500 jetons. Quelqu'un relance à 80. Sur-relancez à 320.

Stratégies pré-flop avancées

Une fois que vous aurez accumulé un peu d'expérience avec nos conseils de jeu pré-flop et que vous vous sentirez plus à l'aise avec les catégories de mains, vous pourrez étoffer votre technique de jeu pré-flop. C'est peut-être la partie la plus difficile de toute cette série d'articles, alors ne vous précipitez pas et lisez attentivement ce qui suit.

Suivre avec des paires pour voir un flop

Bien que le tableau ci-dessus se base sur une stratégie qui consiste à relancer ou passer, il existe des situations où vous pouvez choisir de suivre pré-flop. Si personne n'a encore engagé d'argent dans le pot, jouez comme indiqué précédemment et relancez avec les mais de Catégorie 1 et 2, plus celle des Catégorie  3 et 4 en fin de parole. Cela dit, vous pouvez parfois suivre avec des petites paires servies.

La règle de 2 à 10

Voici une règle qui vous donne une idée du pourcentage de votre tapis que vous pouvez investir en relançant ou en suivant une relance quand vous possédez une petite paire servie. Lorsque l'on vous distribue une paire de 2 à 10 vous ne devriez suivre ou relancer que du pourcentage maximum représenté par la hauteur de votre paire. Soit :

2 % pour
3 % pour
4 % pour
5 % pour
6 % pour
7 % pour
8 % pour
9 % pour
10 % pour .

Voilà un conseil précis pour ces nombreuses situations qui surgissent dans chaque tournoi. Les paires plus grosses, à partir de , se jouent bien différemment. Avec de petites paires vous devrez en général améliorer votre jeu pour l'emporter, mais avec des grosses paires vous pourrez souvent l'emporter sans forcément améliorer votre jeu, donc si vous avez été relancé, vous devriez sur-relancer ou même partir à tapis.

Pour prendre votre décision, vous devrez prendre en compte différentes informations telles que votre position, la taille de votre tapis et de celui de vos adversaires, si le relanceur initial est un joueur passif ou agressif et d'autres types d'informations que vous pourriez avoir engrangé au fil du jeu.

Quand vous utilisez la « règle de 2 à 10 », ouvrez toujours avec une relance standard de quatre fois la grosse blind si vous avez suffisamment de jetons pour le faire. Sinon suivez simplement en limpant. Par exemple, avec des blinds à 15/30 et un tapis de 1 400 jetons, relancez à 120 avec , mais contentez-vous de suivre pour 30 avec  et passez avec .

Jouer votre paire post-flop

Si vous avez simplement limpé avec votre paire servie, checkez et abandonnez le coup si le flop ne vous donne pas un brelan ou une paire au-dessus du tableau. Une paire supérieure au tableau est meilleure qu'une simple top paire mais reste cependant très vulnérable. Jouez-la comme si vous possédiez une top paire avec top kicker. Ne sur-relancez pas avec une paire au-dessus du tableau. Si vous misez et que vous êtes relancé, suivez simplement et réévaluez la situation à la turn.

Si vous avez été attentif à la façon dont jouent vos adversaires, vous devriez être capable de répondre à ces quelques questions. Pensez-vous avoir la meilleure main ? Quelles sont les cotes qui vous sont offertes ? Êtes-vous en position ou hors de position ? Ces questions détermineront la façon dont vous allez jouer cette main.

Toucher un brelan au flop

Le brelan est une très grosse main et peut être très trompeuse pour votre adversaire, surtout lorsque quelqu'un d'autre a relancé pré-flop. La situation la plus avantageuse pour toucher un brelan est lorsque vous suivez une relance pré-flop avec une main comme  et que le flop révèle  ou un flop équivalent. Vous avez floppé un brelan et il est probable que votre adversaire ait touché une top paire. Vous êtes en bonne position pour prendre l'intégralité du tapis de votre adversaire grâce à cette main.

Avec un brelan, vous voulez que tout l'argent se retrouve au milieu. Si vous étiez le dernier à relancer pré-flop ou si personne n'a relancé, vous devriez toujours miser votre brelan au flop. Ne sous-jouez pas

Si quelqu'un a relancé et que vous avez suivi, il y a plusieurs façons d'amener l'ensemble de votre tapis au milieu. Hors de position, la meilleure façon de jouer est de miser sur un flop qui contient un Roi ou un As et d'espérer de vous faire sur-relancer. Si le flop n'apporte que des petites cartes, il est conseillé de check-raiser. Checker puis simplement suivre est une autre possibilité, mais vous risquez de laisser tirer votre adversaire gratuitement. Si vous êtes en position, vous devriez miser si votre adversaire checke ou relancer s'il mise.

Dans tous les cas ne sous-jouez pas après le flop, placez toujours une mise à la turn et en général à la rivière aussi. Si la rivière est extrêmement dangereuse avec beaucoup de quintes ou de couleurs possibles (par exemple  ), ne misez pas votre brelan. Si votre adversaire mise, il vous faudra décider de suivre ou non.

Prenez en compte les cotes qui vous sont offertes ainsi que la façon dont il a joué jusque-là. Quelle est la probabilité qu'il ait touché sa main ?

Exercice : Comment jouer les paires intermédiaires

L'exercice suivant vise à vous tester sur ce que vous avez appris sur comment jouer les paires intermédiaires.


  1. Les blinds sont à 10/20, vous avez 1 300 jetons et vous recevez . Deux joueurs ont limpé avant vous. Vous limpez également et le bouton en fait de même. Si vous aviez eu , vous auriez dû relancer à 120, car cela représente moins de 10 % de votre tapis.
  2. Les blinds sont à 15/30, vous avez 1 600 jetons et vous recevez . Un joueur avec un tapis de 1 800 jetons relance à 120. Vous êtes en grosse blind et vous devez rajouter 90 pour suivre. Vous devriez suivre car cela représente moins de 6 % de votre tapis. Le flop vient : . Essayez d'effectuer un un check-raise et ensuite misez quelle que soit la turn. Si à la place, le flop dévoile , misez en premier sur le flop en espérant une relance de votre adversaire. N'ayez pas peur que votre adversaire possède un brelan plus fort que le vôtre. Si cela devait se produire, tant pis, ces situations sont trop rares pour que l'on puisse y prêter trop d'attention.

Les bases du jeu post-flop

Voici quelques conseils simples sur les différents scénarios possibles et les différentes catégories de mains au cours des premiers niveaux des STT à faibles buy-ins.

Les pots à plusieurs adversaires (multiway)*

  • Effectuez des relances et des mises à hauteur du pot, ni plus ni moins.
  • N'engagez votre tapis qu'avec de très grosses mains faites (les catégories de mains sont définies dans le premier article de cette série).
  • Au flop, gardez toujours un œil sur la taille du pot. Plus le pot sera gros, plus vous devrez vous battre pour lui, car le rapport risque/récompense augmentera lui aussi.
  • Jouez vos grosses mains faites de façon agressive afin de les protéger et de les valoriser en misant à la hauteur du pot ou en relançant. Plus vous avez d'adversaires, plus la probabilité que l'un des joueurs que vous dominez au flop améliore sa main augmente.
  • Avec des mains faites moyennes, vous pouvez tenter une mise sur un ou deux tours d'enchère, mais gardez bien à l'esprit qu'avec plusieurs adversaires la probabilité qu'une main meilleure que la vôtre se cache quelque part est bien supérieure.
  • Avec toutes les autres mains faites, checkez ou passez si vous n'améliorez pas votre main.
  • Restez passif avec vos tirages.
  • Vous pouvez checker et suivre pour un bon prix avec des mains à tirage fort ou moyen, mais n'investissez pas une grosse partie de votre tapis avec seulement un tirage.
  • Checkez et couchez les tirages faibles à moins que vous n'ayez à investir que quelque chose comme 20 jetons dans un pot de 300, car dans ce cas, vous pouvez suivre pour essayer d'améliorer votre jeu.
  • Si tout le monde checke au flop et que vous réussissez à améliorer votre main pour en faire une grosse main faite au cours des tours d'enchères suivants, vous pourrez généralement investir l'ensemble de vos jetons à moins que le tableau ne devienne très dangereux avec quatre cartes d'une même couleur ou d'une même quinte.
  • Si votre mise ou votre relance implique un tiers de votre tapis ou plus, faites directement tapis.
  • Chaque fois que vous investissez ou suivez pour au moins un tiers de votre tapis vous devez vous considérer comme étant engagé (on dit aussi « commited ») dans le pot. Cela signifie que vous avez trop investi dans le pot pour pouvoir passer et que vous devrez généralement envoyer le reste de votre tapis à la turn ou à la rivière.

Les pots en heads-up (un seul adversaire)

En général appliquez les mêmes conseils que pour les pots multiway, mais prenez également en compte les éléments suivants :
  • Jouez vos tirages forts de façon agressive avec une mise ou une relance au flop, car vous avez de bonnes chances d'améliorer votre main.
  • Une main moyenne est suffisamment forte en heads-up pour supporter deux mises que ce soit au flop et à la turn ou au flop et à la rivière.
Exercice : Jouer après le flop

L'exercice suivant vise à tester vos connaissances générales du jeu post-flop.

Afficher les réponses aux exercices

  1. Vous avez  et vous relancez pré-flop à 150. Le bouton et la grosse blind suivent. Le flop affiche  et il y a 465 dans le pot. La grosse blind checke. Vous devriez checker. Si le bouton mise, couchez-vous. S'il checke également la turn, checkez aussi, et passez si quelqu'un mise sauf si la turn est un As ou un Roi. Si un As ou un Roi arrive à la turn, misez à la hauteur du pot et si ce montant correspond à au moins un tiers de vos jetons restants, partez à tapis.
  2. Vous avez  et le flop est  . Il y a 200 jetons au pot et vous et votre adversaire possédez encore environ 1 400 jetons. Il mise 100, faisant donc passer le pot à 300. Vous devriez normalement faire une sur-relance à hauteur du pot, c'est à dire 500. Vous devez relancer de 400 de plus, pas seulement de 300 car les 100 que vous utilisez pour suivre la mise sont déjà comptabilisés dans le pot. Cependant 500 représente plus du tiers de votre tapis restant et donc dans ce cas-là vous êtes engagé dans le pot. Vous ne devez donc pas relancer à 500, mais partir à tapis.
  3. Vous avez  et le flop est . De nouveau le pot contient 200 jetons et vous et votre adversaire possédez encore 1 400 jetons. Cette fois-ci vous êtes premier de parole, vous devriez checker et passer si quelqu'un mise.
  4. Vous avez  et le flop est . Il y a 330 au pot. Votre adversaire checke le flop et vous misez 330. Il suit. Il y a maintenant 990 au pot et il vous reste chacun 1 000 jetons. La turn est le . Il mise 400. Vous devriez partir à tapis.

Jeu post-flop avancé : le continuation bet ou mise de continuation

Lorsque vous relancez pré-flop, mais que votre main rate le flop, vous pourriez être tenté d'abandonner le coup pour ne pas perdre plus de jetons. Mais c'est en réalité une bonne opportunité de miser pour mettre en place un bluff bien spécifique. On appelle ce mouvement un continuation bet (ou c-bet, ou mise de continuation).

La mise que vous effectuez au flop est dans la continuité de la force que vous avez montrée pré-flop. Un relanceur est censé avoir plus souvent une main forte qu'un joueur qui suit et si les deux mains ont loupé le flop, ce qui arrive assez souvent, le relanceur initial peut fréquemment remporter le pot avec une mise.

Si vous avez relancé pré-flop avec  et que le flop amène , vous pouvez toujours miser. Comme vous avez relancé pré-flop, votre adversaire va probablement supposer que vous avez une main comme  et passer. Si le flop dévoile , il peut toujours se coucher face à votre mise en pensant que vous possédez une paire au-dessus du tableau ou bien des cartes supérieures plus fortes que les siennes.

Vous pouvez également effectuer un continuation bet si vous avez relancé avec une paire en main et que le tableau amène une ou plusieurs cartes supérieures. Si vous relancez avec , vous pouvez effectuer un continuation bet sur un flop .

C'est la seule situation dans les premiers niveaux d'un STT où il est recommandé de bluffer.

Si vous avez manqué le flop et que votre continuation bet est relancé, couchez-vous simplement. S'il est seulement suivi, checkez et passez à la turn si votre jeu ne s'est pas amélioré. Si vous étiez sur le point d'effectuer un continuation bet et que quelqu'un mise avant vous, passez.

En général :

Si un seul joueur suit pré-flop : effectuez systématiquement un continuation bet.

Si deux joueurs suivent pré-flop : en dernier de parole, effectuez systématiquement un continuation bet si vos deux adversaires checkent.

En premier ou en second de parole, effectuez un continuation bet si le flop contient un As, un Roi une paire ou un brelan.

Si vous êtes dernier de parole et que vous possédez un petit tirage, un tirage moyen ou un gros tirage, n'effectuez pas de continuation bet, essayez d'améliorer votre main gratuitement et suivez les conseils du jeu de base post-flop.

Si trois joueurs ou plus suivent : n'effectuez pas de continuation bet.

Assurez-vous que votre continuation bet soit à la hauteur du pot comme vous le feriez si vous aviez une grosse main faite, car vous ne donnez ainsi aucune information à vos adversaires sur la force de votre main.

Avec As-Dame

Vous relancez avec  et deux joueurs suivent derrière vous.

Effectuez un continuation bet sur les flops suivants :

N'effectuez pas de continuation bet sur les flops suivants :

Résumé sur les tournois à table unique

  • Jouez très serré pré-flop
  • Ne bluffez pas
  • Ne sous-jouez pas
  • Attention au check-raise
  • Soyez attentif
  • Relancez et sur-relancez pré-flop avec des mains de Catégorie 2 de n'importe quelle position
  • Relancez avec des mains de Catégorie 3 et 4 au cut-off et au bouton
  • Une fois que vous vous sentez à l'aise, utilisez la « règle de 2 à 10 » pré-flop
  • Concernant le jeu post-flop, suivez les conseils concernant les catégories de force de votre main, la taille du pot et le nombre d'adversaires
  • Si vos mises et relances sont supérieures au tiers du nombre de vos jetons restants, partez à tapis
  • Une fois que vous vous sentirez à l'aise ajoutez le continuation bet à votre arsenal de jeu post-flop

X Informations sur les cookies

Nous avons placé des cookies sur votre ordinateur afin d'améliorer votre expérience sur notre site web. Vous pouvez modifier vos paramètres de cookie à tout moment. Dans le cas contraire, nous considérerons que vous acceptez de poursuivre votre navigation.