Accueil PokerStars
Stratégie en Milieu de Tournoi sur le Sunday Special
Dans notre dernier article, nous avons vu quelle stratégie adopter en début de tournoi sur le Sunday Special. Lors des premiers niveaux, les tapis sont très profonds. Dans cet article, nous allons aborder le milieu de tournoi et voir comment appréhender cette phase.
 

Des tapis variables, certains deep, d'autres short :

Contrairement aux premiers niveaux, où tout le monde possède un tapis profond, le milieu de tournoi est marqué par la présence d'une grande variété de stacks. Si vous êtes l'un des short stacks de la table, vous pouvez réfléchir à comment aborder les mains et les spots qui se présentent à vous étant donné que vous représentez le stack effectif. Si vous êtes l'un des gros tapis, la situation est un peu plus complexe car vous devez prêter attention aux tapis des autres. Au moment de prendre une décision, prenez en compte les tailles de tapis des autres joueurs dans le coup. Par exemple, imaginons que vous êtes au cut-off et que tout le monde s'est couché avant vous. Vous avez et 50 blinds devant vous. Si les joueurs derrière vous sont short, entre 8 et 12 blinds, il est sûrement plus prudent de coucher cette main. Si vous relancez, vous devrez payer un éventuel shove d'un petit tapis et risquerez 12 blinds en étant clairement derrière. En revanche, si ces mêmes joueurs ont entre 20 et 30 blinds, alors c'est un bon spot pour tenter de voler les blinds. Vous pouvez mettre la pression sur ces tapis en menaçant leur vie dans le tournoi, tout en ne prenant que peu de risques pour votre stack.




Par exemple, vous relancez à 2,5 blinds et un joueur avec 23 blinds paye. Sur le flop, vous effectuez un Continuation bet de 6 blinds. Il est très difficile pour votre adversaire de payer une nouvelle fois, car s'il paye, il lui restera environ 14,5 blinds avec un pot de 18 blinds. Traduction, la prochaine mise concernera tout son tapis. Il ne peut pas savoir si vous avez une main prête à tout mettre au millieu ou au contraire si vous avez déjà prévu de vous coucher en cas de shove. En d'autres termes, votre risque est ici limité à 8,5 blinds (c'est vous qui décidez), tandis que votre adversaire doit être prêt à mettre ses 23 blinds au milieu le cas échéant. Enfin, s'il y a d'autres gros tapis qui peuvent se défendre contre vous sans mettre leur vie dans le tournoi en danger, alors vous aurez sûrement plutôt envie de coucher ce T7s face à des adversaires coriaces, là où vous pourrez au contraire tenter un vol de blinds face à des joueurs plus faibles.
 

Les Antes arrivent :

Maintenant que les Antes sont en jeu, il est important de se battre pour cette dead money supplémentaire. Les joueurs devraient relancer un peu plus larges à partir de maintenant et défendre encore plus leurs blinds, en particulier depuis la grosse blind qui offre du même coup une cote très intéressante pour aller voir des flops. Observez bien qui semble avoir ajusté son jeu en ouvrant plus de mains, qui a resserré son jeu, et adaptez-vous. Volez les joueurs les plus serrés et placez plus des 3-bet face aux joueurs qui relancent large. Ce sont de petits ajustements mais ils vous permettront de gratter des jetons supplémentaires pour continuer d'avancer.
 

Repérez les joueurs récréatifs avec des jetons

Dans les premiers niveaux, il y a forcément beaucoup de joueurs moyens, voire mauvais. Ils jouent trop de mains, des gros pots avec des mains marginales, etc. D'autres vont jouer plus serré, mais vont faire de grosses erreurs post-flop avec des mains moyennes. La plupart de ces joueurs n'atteindront jamais le milieu de tournoi, mais certains auront réussi à se faufiler, souvent avec de gros tapis. Ces joueurs sont les plus faciles à jouer, ceux contre qui vous pouvez gagner beaucoup de jetons. Essayez de faire jouer votre edge sur eux à chaque fois que l'occasion se présente.


Jouez en position

Jouer des pots relancés hors de position est un des leaks les plus communs en No Limit Hold'em. Avec beaucoup de short stacks ou en passe de l'être après une main qui tournerait mal, il est très important d'avoir la position quand vous jouez une main.

Il est prudent de ne pas trop se défendre face à des 3-bets quand vous n'avez pas la position. En revanche, quand les joueurs dans les blinds 3-bet et vous avez la position, vous pouvez vous permettre de résister un peu plus. De plus, étant donné que la plupart des joueurs jouent assez mal dans les pots 3-bet hors de position et qu'ils ne 4-bet pas suffisamment, observez les adversaires qui relancent large avant vous pour les punir avec des 3-bet. Si vous voyez un joueur relancer UTG + 1 avec des mains comme 65s ou K9s, il est clairement trop large dans cette position. Le problème pour lui est qu'il ne va pas pouvoir se défendre de manière correcte face à des surrelances. Il sera soit obligé de payer trop large soit de se coucher trop souvent. Utilisez votre position pour agresser ce type de joueur et accumuler des jetons. Il y a une bonne raison pour laquelle vous devriez éviter de jouer des pots 3-bet hors de position. Alors essayez de mettre vos adversaires dans cette situation délicate pour en tirer un gros avantage.

Cela ne veut pas dire que vous devez vous convertir en un maniac compulsif. Continuez à développer un jeu solide. Mais si vous voyez une ouverture, alors saisissez-la. Et évitez de vous retrouver hors de position, ne mettez pas votre tapis en danger en jouant hors de position face à de bons joueurs. Si vous y arrivez, vous apercevrez facilement les places payées là où d'autres joueurs ne se rendent même pas compte de tout ça.

 
Avez-vous d'autres conseils pour aborder le milieu d'un tournoi ?
Partagez-les ci-dessous !

 

X Informations sur les cookies

Nous avons placé des cookies sur votre ordinateur afin d'améliorer votre expérience sur notre site web. Vous pouvez modifier vos paramètres de cookie à tout moment. Dans le cas contraire, nous considérerons que vous acceptez de poursuivre votre navigation.