10 Conseils pour Augmenter votre Bankroll

Nobody2627 | il y a 6 mois dans Bankroll Management

Le Bankroll Management (BM), c’est quoi ? C’est tout simplement l’un des skills les plus importants (si ce n’est le plus important) pour réussir et devenir un bon joueur de poker. Pourtant, beaucoup de joueurs débutants sous-estiment cette qualité nécessaire. Voici quelques conseils pour avoir un bon bankroll management dès le premier jour.

La bankroll est la somme que vous dédiez au poker (c’est-à-dire présent sur votre compte PokerStars). Le Bankroll Management vous permet de décider comment vous utilisez votre bankroll. C’est une qualité très importante mais beaucoup de joueurs l’ignorent. Dans cet article, vous trouverez des conseils pour bien faire les choses, ou en tout cas mieux qu’avant. Remarque importante : La bankroll n’est pas le nombre de jetons que vous avez à une table de poker. Ca, c’est votre tapis.

  1. N’investissez pas tout votre argent dans un tournoi ou un cash game

Quand vous jouez au poker, vous devez vous rappeler de la variance. Et même si vous jouez bien, vous pouvez perdre. Si vous faites tapis pré-flop avec A-A face à un joueur avec K-K, vous gagnerez environ 80 % du temps sur le long terme. Donc si vous investissez tout votre argent, vous le perdrez une fois sur 5. Pour éviter cette situation, essayez de n’investir qu’une petite portion de votre bankroll sur une partie.

  1. Fixez-vous votre propre objectif

Essayez de décider ce que vous voulez obtenir en jouant au poker. Si vous jouez juste pour le plaisir de temps en temps, vous n’avez pas besoin d’une grosse bankroll. Mais si vous voulez jouer de façon plus régulière, vous devriez être plus conservateur, encore plus si vous aspirez à devenir professionnel. La bankroll est votre outil de travail. Si vous le perdez, vous serez incapable de gagner de l’argent.

  1. Séparez votre bankroll du reste de votre argent

Quand vous mettez de côté une somme que vous avez décidé de dédier au poker, c’est plus facile (vous savez combien d’argent vous dépensez au poker). Vous vous sentez plus en sécurité et à l’aise à l’idée de jouer avec cet argent.

Remarque : Ne jouez pas de l’argent au poker si sa perte potentielle peut vous mettre en difficulté financière !

  1. Décidez quel format vous voulez jouer

Le cash game requiert un bankroll management différent que des Sit & Go ou des MTT. La même chose s’applique au No Limit, Pot Limit ou Fixed Limit avec également des formats de tournois réguliers, turbo ou hyper turbo.

  1. Trouvez votre style

Il n’existe pas un seul bon style de jeu au poker et votre stratégie dépendra de la situation à la table à un instant T. Mais vous pouvez déterminer si vous préférez jouer serré ou plutôt large et avec quel degré d’agressivité. Plus vous serez large et agressif, plus vous devrez avoir une grosse bankroll en raison d’une plus grande variance.

  1. Le Multi-tabling nécessite plus de buy-ins

Vous ne pouvez pas jouer sur 10 tables en même temps si vous n’avez que 8 buy-ins. C’est une évidence. Mais 10 buy-ins ce n’est pas assez non plus. Pourquoi ? Parce que cela revient à investir tout son argent en une seule fois. C’est comme jouer toute sa bankroll sur une partie de cash game. Le risque est trop gros.

  1. Apprenez à connaître vos adversaires

Essayez de définir le niveau moyen de vos adversaires, ainsi que votre ROI (Retour sur Investissement) à cette limite de jeu. Si vos adversaires sont mauvais et vous avez un gros ROI, vous aurez besoin d’une plus petite bankroll que dans la situation inverse.

  1. Soyez prêt à redescendre si ça ne se passe pas bien

Si vous êtes sur un downswing ou pas prêt à jouer à une limite, laissez de côté ces parties (il n’y a aucune honte à descendre de limite. Ce n’est pas un échec mais une pratique très courante) et reconstruisez votre bankroll. Une fois que c’est fait, vous pouvez vous attaquer de nouveau à la limite supérieure. Ne jouez pas des limites que votre bankroll ne vous permet pas de jouer. Si vous jouez trop longtemps ces parties avec une bankroll insuffisante, vous risquez de perdre tout votre argent.

  1. Définissez vos règles au moment de vous attaquer à une limite supérieure

Il y a plusieurs approches possibles :

Exemple 1 : vous jouez en NL10 avec 30 buy-ins (soit 300 €) et décidez d’attaquer la limite supérieure (NL20) quand vous avez 30 buy-ins (soit 600 €).

Exemple 2 : vous jouez en NL10 avec 30 buy-ins (soit 300 €) et décidez d’attaquer la limite supérieure (NL20) quand vous avez 400 €. Les 100 € gagnés représentent la somme que vous dépenserez à la nouvelle limite (5 buy-ins). Si vous les perdez (ces 100 €), vous redescendez de limite pour tenter regagner 100 € pour vous attaquer de nouveau à la limite supérieure.

Exemple 3 : vous jouez en NL10 et ajoutez quelques tables de NL20.

Exemple 4 : quand vous décidez de jouer en NL20, vous diminuez votre nombre de tables et grâce à ça, vous avez besoin de moins de buy-ins qu’en NL10 où vous jouez habituellement plus de tables.

  1. Soyez conscient de vos qualités

Si vous gagnez beaucoup d’argent sur un tournoi ou lors d’une promotion, n’allez pas jouer plus haut tout de suite. La taille de votre bankroll ne définit pas votre niveau en tant que joueur. Essayez de monter les limites les unes après les autres, continuez de progresser et investissez différemment le reste de votre gain.

Vous venez de lire 10 conseils pour améliorer votre Bankroll Management. Cela reste un sujet très individuel. Certains joueurs ont besoin de 20 buy-ins et d’autres plutôt 40 pour la même limite. Ne négligez pas votre zone de confort. Ne jouez pas quand vous n’êtes pas à l’aise. Jouer avec la peur au ventre ne vous permettra d’optimiser vos décisions. Mais si vous voulez jouer à de plus hautes limites, alors vous devrez quitter cette zone de confort.

Conclusion

Il n’existe pas un seul bon bankroll management. Vous devez décider quelle est la meilleure approche pour vous. C’est important de mettre en place vos propres règles pour gérer votre bankroll, ainsi que les montées ou descentes de limites. Rappelez-vous que le poker est un jeu à haute variance et un bon bankroll management vous aidera à survivre pendant un downswing.

Loading Comments

Loading more content...