Comment Jouer Small Ball

PokerStarsSchool | MTT

Small ball est un terme poker popularisé il y a quelques années par Daniel Negreanu, actuellement 3e de la All Time Money List avec 42 millions de dollars de gains en tournois live. Cette légende vivante du poker – même s’il se fait dominer, à ce jour, par Doug Polk dans leur duel épique – a perfectionné le style de jeu connu comme le small ball. Mais c’est quoi exactement ? Et comment pouvez-vous commencer à mettre en place une stratégie small ball dans votre jeu aujourd’hui ? C’est ce que nous allons voir.

La Défense est la Meilleure des Attaques

En général, le small ball est un style de jeu adapté aux tournois car il vous permet de protéger votre tapis en toutes circonstances tout en continuant à chercher des moyens de gagner des pots en prenant le minimum de risques. Par exemple, si vous faites face à un 3-bet et avez une bonne main comme A-Q, vous préférerez juste payer plutôt que de 4-bet pour potentiellement vous encastrer contre A-K ou une grosse paire. Evidemment, cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas faire tapis pré-flop quand vous avez une premium. Cela signifie que vous n’avez pas besoin de prendre des risques si des alternatives à plus faible variance existent, comme par exemple voir un flop en position.

Cette même réflexion s’applique également quand vous avez un tirage au flop. Imaginons que vous êtes en position et touchez un tirage couleur max. Beaucoup de joueurs seraient très contents à l’idée de se retrouver à tapis dans cette situation, car un tirage couleur et une overcard procurent en général autour de 50 % d’équité. Toutefois, le style small ball est associé à une plus faible variance.

Au lieu de relancer et de gamble, vous pouvez vous contenter de payer en position. C’est un play qui a plusieurs avantages. Tout d’abord, vous gardez le pot bien plus petit donc vous protégez votre tapis. Ensuite, en vous contentant de payer, vous conservez une range large. Mettons que vous avez A♥ 5♥ sur un flop Q♥ 8♥ 3♠. Si vous vous contentez de payer, votre adversaire peut parfaitement vous mettre sur une dame, un 8, une paire moyenne, un tirage couleur ou même un tirage quinte par le ventre. Cela implique que vous pourrez bluffer énormément de cartes à la turn et remporter le pot, même si vous ratez votre gros tirage. Enfin, vous avez toujours la possibilité de toucher votre couleur. Et plus votre adversaire pense que votre range est large ici, plus vous avez de chances de vous faire payer.

L’Inconvénient du small ball

La small ball peut être très efficace en tournoi, surtout à une table pleine de joueurs peu agressifs. L’adversaire idéal que vous voulez affronter avec ce style est le joueur qui mise une fois en bluff puis abandonne le coup par la suite. Contre ce profil, vous pouvez payer en position puis miser petit quand il check la turn. Cela suffira en général à gagner la main.

Le small ball est bien plus difficile à mettre en place contre des joueurs agressifs qui misent en permanence, peu importe leur main. C’est facile quand vous avez une grosse main – jouez de manière passive en laissant le joueur agressif faire tout le travail pour vous – mais ce sera presque impossible de gagner des jetons quand vous n’avez rien vous-même. Dans ce cas, le mieux reste d’abandonner provisoirement le small ball et tenter de combattre le feu par le feu. Autre alternative, vous pouvez resserrer votre jeu et attendre une grosse main pour profiter de l’agression de votre adversaire. Mais cette approche ne sera pas toujours possible avec l’augmentation des blinds et des antes dans un tournoi !

Loading Comments

Loading more content...