Comment Repérer les Joueurs qui Bluffent Peu

Nobody2627 | il y a 1 mois dans Cash Games

Sous-bluffer consiste à construire une range de bet ou de raise qui contient moins de bluffs que de value-bets comme ce devrait être le cas dans une stratégie équilibrée. En petites limites, beaucoup de joueurs ont tendance à sous-bluffer. Effectuer quelques folds un peu tight contre quelqu’un qui sous-bluffe est un bon moyen de booster son win-rate. Voici quelques exemples de situations où vos adversaires ne blufferont pas assez et où vous pourrez coucher vos mains marginales.

Les Boards Connectés à Grosses Cartes

Imaginons qu’un joueur moyen serré/agressif relance au Cut-off et nous le surrelançons depuis la petite blind avec A♥ K♣. Notre adversaire nous paye et le flop vient K♥ Q♠ J♣. Nous sommes prudents et checkons. Il y a beaucoup de mains fortes possibles chez notre opposant et les joueurs serrés auront du mal à trouver une main ici pour bluffer. Les mains avec lesquelles notre adversaire devrait nous bluffer sont TT, 99, 88, JTs, A9s, etc. La plupart des joueurs ne se rendent pas compte qu’ils sont censés tourner en bluff des mains qui ont l’air d’avoir de la showdown value et joueront assez face-up sur un board comme celui-là. Si l’autre joueur check back, nous savons que sa range est probablement très faible et value bet la turn et la river devient une option envisageable. Si toutefois notre opposant commence à miser, alors nous devrions nous montrer très prudent.

L’autre joueur mise la moitié du pot et nous payons à reculons. La turn est le 4♦, nous checkons et faisons maintenant face à une mise de deux-tiers du pot. C’est un spot classique de sous-bluff. Notre adversaire doit être extrêmement créatif et agressif pour bluffer à une grande fréquence suffisamment élevée ici pour que nous ayons envie de payer. A nous d’effectuer un fold tight mais lucratif. Payer de nouveau serait une grosse erreur contre la plupart des joueurs de petites limites et même marginal contre un joueur plus sophistiqué.

Quand les Tirages Rentrent

Nous défendons notre grosse blind avec K♣ Q♠ face à une relance du High-Jack et le flop vient Q♦ 9♦ 2♠. Notre adversaire mise au flop et nous payons. Sur le 7♥ à la river, la séquence se répète. La river est le 8♦ et notre adversaire mise une troisième fois à hauteur des trois quarts du pot. Parce que la range de notre opposant est, en moyenne, remplie de mains faites, tirages couleur et tirages quinte, il sera pratiquement impossible pour lui d’arriver à la river avec rien en mains. Par conséquent, sa mise à la river ne sera quasiment jamais un bluff.

Deux bluffs possibles à la turn – et qui n’ont pas encore amélioré – sont K-T et K-J. Mais nous bloquons ces mains avec notre K et elles ne seront qu’une petite partie de la range de l’autre joueur. Si ce dernier va logiquement miser à la river avec une couleur ou une quinte, il ne choisira pas toujours de bluffer ici avec K-J. Pour que sa fréquence de bluff soit suffisamment élevée pour nous poser des problèmes, il faudrait que sa range de mise à la turn contienne des mains comme 3-3 ou A-6s qu’il déciderait de 3-barrel à la river. Etant donné que beaucoup de joueurs sont incapables de faire ça, ils sont déséquilibrés et se retrouvent à sous-bluffer sur un tel run-out. Notre main est un fold facile, mais même une main forte comme 9♠ 7♠ pourrait être couchée étant donné la range de value très forte de notre adversaire.

Les Pots Multi-way

Les joueurs sont en général plus serrés dans les pots multi-way, et c’est normal. Mais jouer trop serré dans cette situation peut une nouvelle fois mener à un déséquilibre et à sous-bluffer. Prenons un exemple. Nous payons avec 8♠ 7♠ au bouton après une relance du High-jack et un call du Cut-off. Nous sommes donc trois joueurs à voir le flop 9♥ 8♥ 7♣ et le High-Jack mise la moitié du pot. Le Cut-off paye et nous aussi. La turn est le 2♥, le HJ check rapidement et le CO mise deux-tiers du pot. Pour avoir des bluffs dans sa range ici, le CO devrait avoir payé au flop avec Tx et décidé de miser la turn sur cette carte qui fait rentrer la couleur avec encore un joueur à parler derrière lui (qui peut très bien avoir touché la flush) et le HJ qui pourrait très bien piéger tout le monde ici. Sur un tel board et en multi-way, il semble bien que le CO est en sous-bluff. Nous couchons nos deux paires rapidement. Encore un bon fold face à un adversaire qui ne pourra pas équilibrer sa range ici, avec beaucoup de value et très peu de bluff.

Quand le Relanceur Initial Check/Call au Flop

Un joueur régulier relance depuis la petite blind et nous payons en grosse blind. Le flop est J♣ 6♦ 2♥. Notre adversaire check et nous misons petit pour value/protection avec une main moyenne comme 7-7 ou K-6s. La petite blind paye et la turn est le 3♠, check/check. La river est le 8♥ et nous avons toujours une paire moyenne. Notre opposant mise la moitié du pot et nous devons décider de bluff-catch ou non. En général, quand un regular décide de ne pas C-bet mais de check/call au flop, il a de la showdown value. Il aura donc rarement une main à la river qui soit assez faible pour bluffer. La plupart des joueurs n’ont pas l’habitude d’équilibrer leur range en décidant de check/call avec rien sur un flop à tirages. Le résultat est une nouvelle fois que ce joueur sous-bluffe ici. Nous pouvons donc retenir nos envies de bluff-catch contre une telle range.

Conclusion

Sous-bluffer arrive tous les jours dans énormément de situations et beaucoup de joueurs qui ne sont pas au courant payent des mises de manière trop light dans ces spots. Prêtez attention aux indices qui montrent que votre adversaire a très peu de chances de ne rien avoir et couchez vos mains comme il se doit.

Loading Comments

Loading more content...