Guide du Cash Game : Relancer ou Payer

PokerStarsSchool | Cash Games

Si vous observez les meilleurs joueurs pros, vous remarquerez qu’il est très rare de les voir limper. Dans l’immense majorité des mains, le premier joueur à entrer dans un coup le fait par une relance, en général de 2 à 4 blinds. C’est une stratégie que vous devriez, si ce n’est pas encore le cas, mettre en place le plus rapidement possible, et ce pour plusieurs raisons.

Si vous ne relancez qu’avec vos mains fortes et limpez les mains moyennes, vous serez très facile à lire pour vos adversaires. Dès que vous limperez, ils relanceront et vous devrez alors soit vous coucher, soit investir plus de jetons que vous le vouliez vraiment pour aller voir le flop. Au lieu de ça, si vous relancez pré-flop avec toutes les mains que vous voulez jouer, il sera impossible de vous lire. Vous pouvez avoir toutes les mains, d’une paire d’as à un connecteur assorti, en passant par une petite paire.

Plus de Moyens de Gagner

En plus de déguiser votre main, un des avantages à relancer plutôt que limper est que vous pouvez gagner les blinds sans même voir un flop si tout le monde se couche. Certes, si vous avez une grosse main, ce n’est pas le résultat désiré, mais si vous relancez avec une main marginale comme K-9 (si tout le monde s’est couché jusqu’à vous en fin de parole), alors récupérer les blinds sans lutter est un très bon résultat. Ces petits pots gagnés n’ont l’air de rien, mais s’ils s’accumulent, ils font une vraie différence avec le temps. Quand vous vous contentez de limper, vous devez voir un flop et dominer au moins deux joueurs pour gagner le même pot.

Thinking ahead

Quand vous relancez pré-flop, il y a souvent des conséquences positives sur le reste de la main. Imaginons que vous relancez avec 7-6 et trouvez un payeur. Le flop est A-2-4. Vous avez raté le flop, il est temps d’abandonner le coup, pas vrai ? Pas du tout ! En relançant pré-flop, vous avez commencé à raconter une histoire avec une bonne main. Une main qui pourrait parfaitement contenir un as. Si votre adversaire check, c’est une opportunité parfaite pour tenter un continuation bet et ainsi remporter la main. Si votre opposant a une meilleure main, comme hauteur roi ou même une paire moyenne, il vous donnera souvent du crédit et couchera sa main. Evidemment, si vous êtes payé, vous devez vous préparer à abandonner le coup à la turn, à moins que votre main ne s’améliore ou que vous sentiez de la faiblesse chez l’autre joueur.

Comparez cette situation avec celle d’un limp de votre part. Même si le flop est exactement le même, chaque bluff que vous tentez est d’un coup beaucoup moins crédible. Si vous aviez un as, vous auriez sûrement relancé préflop, non ?

Parfois il est facile de traiter une main de poker street par street comme une énigme à résoudre, mais c’est une erreur. Quand c’est possible, vous devriez avoir un plan pour la main dans son intégralité. Un plan qui commence souvent par une action agressive comme une relance pré-flop.

Loading Comments

Loading more content...