Jouer les Tirages et Semi-Bluffer – Partie 1

Nobody2627 | il y a 1 semaine dans Cash Games

Qu’est-ce que le semi-bluff ? Vous savez probablement déjà que le bluff est défini comme le fait de miser ou de relancer avec ce qui semble être la moins bonne main dans le but de faire passer des mains meilleures. Effectuer un semi-bluff, c’est faire la même chose avec une main qui a aussi une certaine équité, c’est-à-dire que si nous sommes suivis, nous avons quand même de bonnes chances de remporter le pot. Un exemple typique, c’est quand nous avons un tirage couleur hauteur 9. Nous voyons un flop avec 9-8s et touchons un tirage. Nous pouvons nous contenter de suivre et essayer de toucher une couleur, mais si nous n’améliorons pas notre main, nous allons finir avec hauteur 9, ce qui ne suffira pas à gagner le coup. En revanche, si nous choisissons de prendre l’option agressive avec notre tirage couleur hauteur 9, nous avons deux façons de remporter le pot. Nous pouvons faire passer nos adversaires et donc nous emparer du pot sans avoir amélioré et si nous sommes suivis, nous pouvons toujours toucher notre tirage et avoir la meilleure main à l’abattage.

Maintenant que nous avons défini ce qu’est un semi-bluff, comment utiliser cette arme aux tables ? Beaucoup de joueurs ne trouvent pas de juste milieu. Au départ, ils ne jouent aucun tirage de manière agressive, mais une fois qu’ils ont découvert la puissance du semi-bluff, ils se mettent à jouer systématiquement leurs tirages agressivement. Évidemment, aucune de ces deux stratégies n’est efficace. Il y a certaines situations où se contenter de suivre avec un tirage est approprié alors que d’autres se prêtent à un semi-bluff agressif.

Intéressons-nous aux avantages et aux inconvénients de chacune de ces deux stratégies.

Le principal avantage quand nous jouons un tirage de manière passive, c’est que nous tirons des cartes pour moins cher et que nos pertes lorsque nous ne touchons pas sont donc limitées. Le principal inconvénient de cette façon passive de jouer, c’est que pour gagner la main, nous devons absolument améliorer et lorsque ce sera le cas, le pot sera plus petit et notre adversaire pourra facilement se sortir de cette situation.

Qu’en est-il des avantages et des inconvénients lorsque l’on joue le tirage de manière agressive ?

Deux façons de gagner : nous en avons déjà parlé, mais nous gagnons immédiatement si notre adversaire passe et nous pouvons toujours repasser devant s’il suit.

Possibilité de tromper l’adversaire : il ne sait pas si nous jouons de manière agressive avec une main faite ou avec un tirage. Nous reviendrons sur ce point plus tard.

Le pot est plus gros et l’adversaire coincé : lorsqu’il suit et que nous améliorons notre main, il aura plus de mal à jeter sa main.

Jouer nos tirages de façon agressive présente aussi quelques inconvénients :

Les tirages nous coutent plus cher : nous reviendrons sur ce point dans un prochain article, mais dans certaines situations, ce facteur est essentiel. Bien souvent en revanche, cet aspect est plus que compensé par notre fold equity, c’est-à-dire, les fois où nous allons gagner sans améliorer notre main.

Nous pouvons nous faire éjecter du coup : que se passe-t-il si notre adversaire mise, que nous relançons en semi-bluff et qu’il relance à nouveau pour beaucoup d’argent ? Nous pourrions être amené à passer notre main à tirage alors que notre adversaire a une main forte avec laquelle il nous aurait suivi si nous avions simplement suivi et touché. Encore une fois, cet aspect peut être compensé par la maximisation de la fold equity et finalement, cette situation se produit assez rarement. Il faut que nous touchions un tirage, que nous relancions une mise, que notre adversaire ait une main très forte et qu’il choisisse de surrelancer d’un montant qui nous oblige à passer. Cet enchaînement ne se produit pas très souvent.

Si vous avez l’impression qu’il y a plus d’avantages à jouer un tirage de manière agressive, c’est parce que c’est le cas. Alors pourquoi ne pas systématiquement jouer nos mains à tirage agressivement ?

Il y a plusieurs réponses à cela et en voici quelques-unes :

Ce n’est pas toujours optimal : il y a certaines situations où cette conduite n’est tout simplement pas optimale. Par exemple, si un joueur mise dans un pot à plusieurs joueurs qui ont tendance à beaucoup suivre, relancer n’est certainement pas la meilleure chose à faire. En réalité, le type d’adversaire que nous affrontons va souvent nous pousser à être agressif ou non avec un tirage. Nous aborderons ceci dans le prochain article.

C’est prévisible : si nous relançons toujours nos tirages, un adversaire attentif s’en apercevra. Lorsque nous ne relançons pas, il pourra exclure les tirages de notre range et quand une couleur ou une quinte rentrera, il ne la craindra pas.

L’équilibre : cela ajoute de l’imprévisibilité et plus nous jouons face à de bons joueurs, plus il est crucial d’avoir des ranges équilibrées. En gros, que vous relanciez ou suiviez une mise, que vous checkiez ou misiez vous-même, il faut que dans tous les cas, vous puissiez être sur un tirage afin que, lorsque le tirage rentre, vous représentiez une menace pour votre adversaire qui ne saura pas quelle ligne adopter.

Apprendre quand jouer vos tirages de façon agressive en semi-bluff et quand les jouer de façon plus passive, équilibrée et logique vous aidera à progresser et à devenir un joueur plus complet. Travailler sur cet aspect de votre jeu vous aidera à améliorer vos résultats. Dans la partie 2, nous nous intéresserons aux façons d’ajuster notre manière de jouer les tirages face à certains joueurs pour mieux les exploiter.

En général, comment jouez-vous vos tirages ? Partagez vos commentaires ci-dessous !

Loading Comments

Loading more content...