La Course Episode 5 – Payer des Shove en 3 et 4-Handed

Nobody2627 | il y a 4 mois dans Sit & Go

Lors du dernier article, nous avons vu l’influence que peuvent avoir les bounties sur notre range de shove dans la Course. Aujourd’hui, nous allons constater que l’effet est le même au moment de payer.

 

Payer en tant que Short Stack

Payer pour tout son tapis alors qu’il reste plusieurs adversaires et que vous êtes couvert par le joueur qui fait tapis n’est pas la meilleure situation possible sur la Course. Il y a deux raisons de jouer serré dans ce spot.

  1. Vous ne pouvez pas empocher la prime de votre adversaire à ce moment précis. Même si vous gagnez la main, l’autre joueur alors mourant pourrait voir sa prime échouer chez un autre adversaire.
  2. Payer de ne vous donne aucune Fold Equity, vous devez absolument gagner au showdown.

Pour ces deux raisons, nous voulons payer ici avec des mains qui sont clairement favorites contre la range de notre adversaire.

Commençons par la profondeur la plus commune sur la Course, un tapis d’une dizaine de blinds. Les blinds sont à 50/100. Le Cutoff fait tapis pour 1 300 jetons. Nous sommes en grosse blind avec 900 jetons et tout le monde se couche jusqu’à nous. Que faire ?

Voici notre range de nit étant donné que nous ne pouvons pas gagner de bounty :

Imaginons la même situation, mais cette fois nous faisons face à un shove du bouton. La petite blind, qui nous couvre nous et le bouton, se couche.

Cette fois, la range pour payer est la suivante.

 

Comme nous l’avons vu lors du dernier article, la position du joueur qui fait tapis est loin d’être aussi importante que le fait de couvrir, ou non, nos adversaires. Si le bouton nous couvre nous et la petite blind, alors il doit shove de manière plus large (en partant du principe qu’il sait ce qu’il fait). Il sera très tenté de gamble dans cette situation, assumant le rôle de capitaine de la table, avec tout à gagner en éliminant des joueurs et peu à perdre car il ne risque pas l’élimination.

Si vous couvrez deux joueurs plus short, vous êtes dans la position du capitaine et devriez faire tapis de manière très agressive.

Si vous faites face à un shove d’un joueur qui couvre tout le monde, vous devez appliquer une range plus large afin de payer de manière plus agressive.

Dans cet exemple, le bouton fait tapis pour 2 100 jetons, la petite blind (1 300 jetons) se couche et nous sommes en grosse blind avec notre tapis de 900. Voici les mains avec lesquelles payer dans ce spot :

Note importante : cette range de call part du principe que le bouton comprend la position du capitaine de la table et fait tapis avec 69 % des mains. Beaucoup des adversaires que vous affronterez sur la Course ne sauront pas optimiser leur position de chipleader en chassant les bounties. Si vous pensez qu’un joueur ne capitalise pas sur sa position dominante, alors vous devriez payer de manière plus serrée que ce tableau ne peut l’indiquer.

 

Payer en tant que Gros Tapis

Quand vous couvrez le joueur à tapis, vous devez payer beaucoup plus light. Imaginons que le bouton fait tapis pour 1 000 jetons sur des blinds 50/100. La petite blind se couche et vous êtes en grosse blind avec un stack de 2 000.

Vous devez ici accepter de prendre beaucoup plus de risques pour aller chercher le bounty en jeu. SI vous perdez, vous serez toujours en vie avec un tapis de 10 blinds. Vous devriez donc payer avec la range ci-dessous :

Notez bien que parce que la range de shove du bouton est ici très serrée (il n’a aucune chance de gagner un bounty en faisant tapis), nous privilégions les cartes vivantes, comme les suited connecteurs, à la force brute que représente une main comme K-7o. C’est une situation classique sur la Course.

Payez des shoves avec des cartes vivantes quand vous faites face à une range serrée d’un joueur que vous couvrez.

C’est exactement le contraire de ce que nous ferions en Heads-Up, où il n’y a aucune urgence à aller chercher le bounty de notre adversaire. Ici, ce dernier ferait tapis de manière plus large, notamment pour viser notre prime, et nous paierions alors plus de grosses cartes en retour. Quand il y a 3 ou 4 joueurs, la situation change du tout au tout car :

Le jeu en 3 ou 4-handed implique que vous faites la course avec vos adversaires pour empocher la prime du joueur short stack. Vous devez prendre des risques et accepter parfois de mettre vos jetons au milieu avec la moins bonne main (mais qui a de l’équité, comme les connecteurs assortis).

 

La Perspective de Gagner Plusieurs Bounties

Pour finir, jetons un œil à la range de call nécessaire en grosse blind quand le bouton et la petite blind – que nous couvrons – sont à tapis pour 10 blinds. Comme vous l’avez certainement déjà deviné, nous devons payer de manière extrêmement large dans ce spot, surtout avec des mains non dominées et des mains assorties. Une main comme 5-4s sera parfaite ici car elle se comporte très bien face à deux adversaires. Voici la range à appliquer quand deux bounties sont en jeu. Ne soyons pas timides, il y a beaucoup d’argent à gagner :

Beaucoup de joueurs ne se rendent pas compte qu’ils devraient payer avec 69 % des mains avec cette profondeur de tapis et deux bounties en jeu, mais c’est la réalité.

 

Conclusion

  • Il n’y a pas beaucoup de différence à payer un shove du Cutoff ou du bouton quand nous sommes en grosse blind.
  • Il y a une énorme différence entre payer le shove d’un joueur qui couvre toute la table et celui d’un short stack qui ne couvre que nous. Nous devons payer de manière bien plus large contre le gros tapis, en admettant qu’il sait comment jouer en tant que capitaine de la table.
  • Quand nous couvrons un joueur à tapis, nous devons payer très large et privilégier les connecteurs assortis à des mains comme K-3o.

Quand plusieurs bounties sont en jeu, nous devons payons de manière incroyablement large. Vous obtiendrez un énorme edge en comprenant cette notion.

Loading Comments

Loading more content...