La Course Episode 9 – Début de Tournoi – Payer les Relances

Nobody2627 | il y a 4 mois dans Sit & Go

Il est temps de voir quelle range nous devrions utiliser pour payer de petites relances quand nous ne sommes pas en grosse blind. Cela peut paraître contre-intuitif pour beaucoup de joueurs de cash game et de Sit & Go de voir à quel point nous devons payer des relances de manière large. Quand des bounties sont en jeu, il y a de l’argent à faire, en plus des jetons impliqués. Cela implique que de se retrouver légèrement derrière en terme d’équité est moins un problème que sur des formats sans bounties.

Tous les tableaux dans cet article partent du principe que le relanceur ouvre à 2,2 blinds. Avec des tapis de 20-25 blinds, ce sizing est assez bien vu car il demande un investissement plus important aux autres joueurs tout en gardant le prix raisonnable si le relanceur doit se coucher sur un shove.

Bouton contre Cut-Off

La stratégie qui suit part du principe que tous les joueurs ont commencé au même niveau de la Course, donc avec des tapis égaux. Pour cet exemple, chaque joueur possède un tapis de 1 240 jetons. Les mains à payer sont en jaune, celles à shove en vert. Vous pourriez être surpris de voir à quel point la range du bouton face à une relance à 2,2 blinds du Cut-off est large.

Il y a plusieurs bonnes raisons à payer avec de nombreuses mains dans cette situation :

  1. Avec une profondeur de 20 blinds, 3-bet petit n’accomplit pas grand-chose. Nous devrions soit surrelancer suffisamment gros pour nous retrouver commit, soit 3-bet suffisamment petit pour donner un bon prix à notre adversaire.
  2. Nous voulons jouer beaucoup de mains contre une range d’ouverture du Cut-off, des mains pas suffisamment fortes pour faire tapis avec plus de 20 blinds. Parmi elles, on retrouve K-Ts ou 9-8s.
  3. Quand un bounty est en jeu, votre ratio risk/reward est meilleur. Vous risquez le même nombre de jetons que dans un tournoi standard, mais la récompense est meilleure.
  4. La position est un énorme avantage. En parlant le dernier au flop, vous pouvez décider si vous voulez jouer pour tout votre tapis, ou non.

Petit conseil : quand vous voyez des joueurs payer des relances sur la Course, ils ont en général une range beaucoup plus large que celle que nous recommandons. Ils ont tendance à mettre trop de mains à shove dans cette range. Beaucoup de joueurs mettront également dans leur range de call des mains qu’ils devraient fold.

SB contre Cut-Off

Ce spot se joue à peu près de la même manière que le précédent. Il y a deux différences clés entre être en grosse et blind et jouer au bouton. Des différences qui s’annulent presque. D’un côté, il y a moins de joueurs qui peuvent entrer dans le coup et se battre pour les bounties. De l’autre, vous serez hors de position face à tous vos adversaires. Tout cela implique une stratégie assez similaire. Cette range en petite blind part du principe que le Cut-Off a relancé et que le bouton s’est couché :

Comme vous pouvez le voir, la principale différence est que nous sommes passés à une range de shove plus linéaire. Cela signifie que nous sommes plus enclins à 3-bet shove de grosses cartes et des petites paires, plus que des petites cartes.

Nous n’avons plus beaucoup de mains moyennes qui se comportent mieux en payant qu’en faisant tapis. L’EV d’un call diminue en raison de la position, mais l’EV d’un shove reste la même. Qui parle en dernier n’a aucune importance quand les deux joueurs sont à tapis !

Souvenez-vous que ce tableau part du principe que vous pouvez gagner un bounty en faisant tapis ici. Si vous êtes couvert par le relanceur initial, vous devez resserrer vos ranges de call et de shove de manière drastique.

SB vs Bouton

Ce spot devient assez fou en terme de shove dès que vous avez un as en mains. En petite blind, dans cette situation, nous devons aller chercher l’argent mort créé par la relance du bouton et la grosse blind. En y allant le premier, nous forçons la grosse blind à coucher des mains qui sont plus fortes que beaucoup de mains avec lesquelles nous faisons tapis. Voici la stratégie à appliquer :

Notez bien que si nous couvrons le relanceur, nous pouvons faire tapis de manière encore plus large, surtout si notre adversaire n’ajuste pas ses ranges de relances qui devraient être plus serrées du fait qu’il est couvert.

Considérations Exploitantes

Encore une fois, ces tableaux ne sont qu’un guide. Ils partent du principe que vous pouvez gagner le bounty de n’importe qui en allant à tapis. Voici toutefois quelques conseils pour dévier un peu de cette stratégie et ainsi exploiter vos adversaires quand la situation le demande.

  • Ne payez pas avec de petites mains assorties quand un maniac ou un joueur en tilt doit parler derrière vous. Cela revient à brûler de l’argent.
  • Certains joueurs sont très accrocheurs sur la Course. Contre ces joueurs, faites tapis avec de grosses cartes et moins avec des mains moyennes suitées comme Q-Ts.

Si vous pensez avoir un edge post-flop sur le field, élargissez vos ranges de call. Vous pouvez même faire passer certaines mains à shove dans votre range de call.

Loading Comments

Loading more content...