Le C-bet en 2020 – Deuxième Partie – Le C-bet Polarisé

Nobody2627 | il y a 6 jours dans Cash Games

Dans la première partie, nous avons présenté l’approche moderne du c-bet et appris à maximiser un avantage de range en misant très fréquemment. Aujourd’hui, nous allons toujours traiter des gros avantages de range pré-flop, mais en s’intéressant aux flops qui neutralisent les choses en introduisant des mains très fortes dans la range du joueur qui suit pré-flop. Dans ces cas, on veut c-bet de façon plus sélective, ou polarisée.

Miser de façon polarisée signifie miser deux sortes de mains :

  • Des mains suffisamment fortes pour miser en value.

Et

  • Des bluffs, c’est-à-dire des mains trop faibles pour avoir de la showdown value, mais qui offrent quand même de l’espoir.

Notre range de check sera donc un mélange entre les autres catégories de mains : des mains moyennes et des poubelles absolues.

Quand c-bet de façon polarisée

Dans la première partie, nous avons présenté l’approche moderne du c-bet et appris à maximiser un avantage de range en misant très fréquemment. Aujourd’hui, nous allons toujours traiter des gros avantages de range pré-flop, mais en s’intéressant aux flops qui neutralisent les choses en introduisant des mains très fortes dans la range du joueur qui suit pré-flop. Dans ces cas, on veut c-bet de façon plus sélective, ou polarisée.

Miser de façon polarisée signifie miser deux sortes de mains :

  • Des mains suffisamment fortes pour miser en value.

Et

  • Des bluffs, c’est-à-dire des mains trop faibles pour avoir de la showdown value, mais qui offrent quand même de l’espoir.

Notre range de check sera donc un mélange entre les autres catégories de mains : des mains moyennes et des poubelles absolues.

Quand c-bet de façon polarisée

Le c-bet polarisé est la réponse adéquate sur un flop, qui annihile l’avantage de l’agresseur pré-flop. Comme nous l’avons vu la dernière fois, beaucoup de flops préservent cet avantage et nous permettent de miser comme bon nous semble, forçant ainsi notre adversaire à passer plus souvent que ce que suggèreraient les mathématiques si les ranges étaient égales.

Certains flops pénalisent les mains que nous seul pouvons avoir. Notre adversaire n’aurait pas suivi, mais aurait relancé pré-flop des mains comme [JJ-AA AK ,etc.]. L’avantage d’équité de notre range est donc réduit et repasse en dessous des 50 %. Étant donné la faiblesse de la range de call de la grosse blind, il est rare qu’un joueur ayant relancé pré-flop ait moins de 50 % d’équité dans un pot en tête-à-tête.

Les flops connectés et riches, en particulier ceux qui contiennent beaucoup de cartes basses à moyennes, sont les plus grands responsables de l’anéantissement de notre avantage de range, nous forçant à adopter une stratégie de c-bet polarisée. « L’adaptation » est vraiment la clé ici. Si le c-bet à haute fréquence est en quelque sorte un luxe grisant, le c-bet polarisé est une dure nécessité.

Ranges égales – une expérimentation réfléchie

Et si l’on pouvait modifier les règles en notre faveur et refuser de placer la grosse blind alors que les autres doivent le faire ? Serait-ce profitable ? Bien sûr ! Nous serions largement gagnant dans quasiment n’importe quelle partie !

Choisir de placer la grosse blind sans y être contraint serait l’équivalent de miser à haute fréquence quand les ranges sont égales. Après tout, avant que qui ce soit n’ait relancé ou passé, tous les joueurs ont la même range de mains. Lorsque la grosse blind est forcée de poster, le joueur fait ce qu’on appelle un range-bet pré-flop. En postant sa blind, il mise de façon totalement non sélective.

Miser de façon non sélective lorsque les ranges sont égales est une mauvaise stratégie.

Au moment du flop

Au flop, nous voulons éviter de placer de l’argent avec toute notre range lorsque les avantages sont neutralisés. Disons que nous ouvrons au CO, que la BB suit et que le flop vient 10♠7♠6♦. Ce flop riche et moyen a touché une bonne partie de la range de notre adversaire. Nos overpaires sont devenues des mains de deuxième zone en raison des jeux max et des tirages à forte équité qui traînent. Nos très grosses cartes ont soudainement perdu toute utilité.

Notre avantage est maintenant minime. Notre range a entre 51 et 52 % d’équité ici. Miser A♥K♥ et toutes les mains poubelles que nous avons serait donc aussi criminel que de placer une grosse blind sans y être obligé.

Il faut donc être sélectif !

Sélectionner des mains de value

Une main de value est une main qui se débrouille bien si notre mise est suivie. Sur le flop 10♠7♠6♦, des mains de value sont par exemple QQ, 66, 98 et AT. Toutes les mains qui pourraient être misées pour value de manière profitable ne doivent pas forcément l’être. Il peut être prudent d’incorporer quelques-unes de nos overpaires à notre range de check pour nous protéger de ceux qui prennent le lead à la turn (ce qui est techniquement un probe-bet). Nous devrions par contre toujours miser en position les mains fortes comme les brelans ou les quintes dans le cas où le pot peut encore augmenter par rapport au tapis effectif. Dans ces situations, ne pas faire gonfler le pot est dommageable.

Bluffs sélectifs

Bluffer ne veut pas dire miser avec des poubelles complètes. Notre range de bluff sur le flop qui nous intéresse doit également suivre une certaine logique ! Nous ne voulons surtout pas miser avec A♣2♣, mais assez fréquemment avec des mains comme J♦9♦ ou K♠4♠. Encore une fois, dans un but d’équilibre, on pourrait mettre certains de ces bons tirages dans notre range de check en compagnie des mains de value de deuxième zone comme QQ.

Construire une range de check 

Comme nous construisons une range de mise polarisée sur le flop 10♠7♠6♦, notre range de check-behind devient capée (nous ne pouvons pas avoir les nuts au flop) et condensée (nous n’avons plus la totalité des mains non faites au flop). N’oubliez pas que nous bluffons une bonne partie de nos mains non faites au flop. Notre range se composera tout d’abord de mains qui ont beaucoup de showdown value comme des overpaires, des top paires et des paires plus faibles avec ou sans tirage. Elle peut aussi comprendre des tirages couleur qui ont de la showdown value comme A♠K♠ et 6♠5♠.

Ensuite, nous avons envie de checker quelques mains très mauvaises dans le but de passer face à une mise et peut-être envisager un delayed c-bet en bluff à la turn ou à la river.

Récapitulatif

  • Les flops riches et moyens égalisent les ranges et nous empêchent de miser systématiquement ou presque.
  • En misant de façon sélective, nous polarisons notre range de mise.
  • C’est-à-dire que nous misons de bonnes mains de value et des mains non faites prometteuses, et que nous checkons des mains qui ont de la showdown value et des poubelles.

Nous voulons protéger notre range de check, mais sans slowplay les nuts en position afin de faire gonfler le pot.

Loading Comments

Loading more content...