Le Jeu à la Bulle : les Mises Leviers

Nobody2627 | il y a 3 semaines Il y a MTT

Un élément qui peut énormément vous aider dans votre jeu de tournoi est la compréhension et l’utilisation des mises levier. Ce concept s’applique également au cash game, mais les effets sont bien plus prononcés en tournois, en particulier quand la vie d’un joueur dans le tournoi est en jeu.

Utiliser un levier pour mettre la pression sur vos adversaires peut augmenter drastiquement votre équité. Voilà comment fonctionne une miser levier : Vous relancez à 2,5 blinds avec un tapis de 50 blinds. Le joueur en grosse blind, qui possède 30 blinds, paye. Il y a maintenant 5,5 blinds dans le pot et il reste 27,5 blinds à votre adversaire. Au flop, vous placez un continuation bet à 5 blinds qui est payé par votre opposant. Le pot fait maintenant 15,5 blinds et il reste 22,5 blinds à l’autre joueur. A la turn, vous misez 8 blinds. Pouvez-vous être en value avec une telle line ? De toute évidence. Pouvez-vous être en bluff ? Aussi, et vous devriez en avoir beaucoup dans votre range car cette mise à la turn est un énorme levier pour votre adversaire.

Que se passe-t-il ici ? En cas de bluff, votre risque se limite à 15,5 blinds (2,5 pré-flop, 5 au flop et 8 à la turn). Vous savez que si vous êtes payé à la river, vous avez la possibilité de mettre fin à votre bluff et de vous préparer mentalement au fait qu’il vous restera 34,5 blinds après la main, ce qui laisse beaucoup de marge de manoeuvre. Mais votre adversaire ne sait pas que vous comptez abandonner le coup à la river. Ce ne sera certainement pas le cas quand vous serez en value. S’il paye cette mise à la turn, il y aura 31,5 blinds dans le pot et il lui restera 14,5 blinds à la river, soit moins de la moitié du pot. Donc quand vous risquez 8 blinds à la turn, pour envisager de payer, votre adversaire doit être prêt à risquer les 22,5 blinds qui lui restent car il doit s’attendre à ce que vous le mettiez à tapis à la river. S’il se couche à la turn, il lui reste 22,5 blinds, ce qui lui laisse encore une certaine flexibilité pour la suite du tournoi. Avec tous ces éléments, pensez-vous qu’il va payer ici avec ses mains moyennes ? Il y a peu de chances, avec la menace d’une potentielle mise à la river qui mettra en péril leur stack. Il va donc sûrement coucher tout un tas de mains à la turn qui pourraient payer si elles faisaient face à cette même mise à la river.

Notez bien que ces leviers peuvent aussi bien fonctionner pour vous que contre vous. Quand vous êtes le joueur qui a débuté la main avec 30 blinds dans l’exemple ci-dessus, il est important de reconnaître ce qui se passe quand vous faites face à cette mise à la turn et décider à ce moment-là si vous voulez investir tout votre stack dans la main… au lieu de payer à la turn et vous retrouver face à une mise à tapis à la river sans savoir quoi faire.

Maintenant que nous avons vu ce que sont les mises leviers, comment faire pour mettre en place des leviers contre les joueurs plus compétents ? Le levier intervient quand ces derniers font face à une mise qui menace tout leur tapis à la street suivante. Une des choses que vous pouvez faire pour activer cette menace dans leur esprit est de ne jamais rater une opportunité de value bet, même sur 3 streets. Par exemple, imaginons que tout le monde se couche jusqu’à vous au bouton. Vous relancez avec K-Q. La grosse blind paye et le flop vient Q-6-4 avec un tirage couleur. Votre adversaire check/call votre C-bet. La turn est un 3 et la même séquence se répète, votre opposant check/call. La turn est un 9 pour un board final Q-6-4-3-9 et il check encore une fois. Vous misez ou vous checkez ici ? Beaucoup de joueurs vont avoir tendance à checker, pourtant c’est un value bet assez évident. La plupart des joueurs ont du mal à coucher une simple paire, surtout en duel blind contre bouton ou blind contre blind. Il a peu de chances d’avoir A-Q car il s’est contenté de payer pré-flop. Il y a aussi très peu de double paires et brelans slowplayés en raison des nombreux tirages que proposait le board. On peut raisonnablement s’attendre à être payés par QJ/QT/Q8s/Q7s/Q5s et des tirages couleurs qui ont raté mais touché le 9 à la river. Et peut-être même par plus de mains que ça encore. Non seulement vous perdez de la value à checker ici, mais vous montrez en plus à vos adversaires les plus compétents que vous ne misez jamais sur 3 streets à moins d’avoir un monstre ou un bluff. Et il y a beaucoup plus de mains moyennes ou assez bonnes que de monstres.

Une fois que le bon joueur a repéré que vous ne misez pas à la river de manière un peu fine (et encore, ici c’est un value bet tout sauf thin), vous vous privez du levier de la turn, contrairement à un joueur qui serait connu pour 3-barrel régulièrement. Pas besoin d’être un maniac pour établir cette image, deux ou trois 3-barrels suffisent. A vrai dire, une fois que vos adversaires voient que vous n’avez pas peur de miser sur 3 streets, ils arrêteront sûrement de vous payer light dès le flop. Ils auront également tendance à moins vous float car ils savent que vous avez de bonnes de chances de miser encore à la turn et à la river.

Comprendre et réfléchir à ces leviers, savoir comment les implémenter dans votre jeu pour frustrer vos adversaires tout en évitant de vous retrouver dans la position du joueur menacé par les mises des joueurs agressifs, vous aidera à améliorer vos résultats en tournois de manière drastique.

Loading Comments

Loading more content...