Les Tournoi Micro Limites – 2e partie

Nobody2627 | il y a 1 mois Il y a MTT

Dans le premier article de cette série, nous avons vu à quoi nous devons nous attendre sur les tournois micro limites. Les fields sont remplis de joueurs médiocres et inexpérimentés. Aujourd’hui, nous allons voir comment aborder le milieu du tournoi. Savoir ce qui vous attend et avoir un plan de jeu global vous donnera déjà un edge sur vos adversaires, la plupart d’entre eux ne réfléchissant pas assez à leur approche du tournoi.

A ce niveau du tournoi, les tailles de tapis sont très variables. Certains joueurs auront monté un joli tapis, tandis que d’autres se débattront avec un short stack en raison d’un manque de chance, d’un manqué de talent ou tout simplement parce qu’ils auront passé leur temps à attendre une premium sans bouger le petit doigt. Certains joueurs faibles auront eu la chance de monter des jetons, mais la majorité d’entre eux seront en général short stack ou déjà éliminés. Les mauvais nits seront quant à eux souvent toujours en vie, mais la plupart du temps avec des tapis modestes.

Pendant cette phase du tournoi qui doit amener les joueurs dans les places payées, il nous sera possible de placer quelques bluffs. De toute évidence, nous ne voulons pas essayer de bluffer les joueurs larges passifs ou les maniacs qui ont survécu. Mais les joueurs serrés qui attendent désespérément une premium pour bouger sont les cibles parfaites pour une agression bien sentie. Il est meilleur de bluffer avec de l’équité (semi-bluff), mais quand une opportunité se présente, soyez prêt à la saisir. Surtout à l’approche de la bulle. Même si un min-cash dans un tournoi micro limite n’a rien d’excitant d’un point de vue financier, cela reste un objectif très convoité pour beaucoup de joueurs. Et ces joueurs seront rétissants à risquer leur vie dans le tournoi tant que les places payées ne seront pas arrivées.

Comme nous l’avons dit, une des différences à ce niveau du tournoi par rapport aux premiers niveaux est que la taille des tapis est variable, parfois dans des proportions impressionnantes. Cela peut paraître évident, mais il est important de prendre en compte les stacks en jeu avant de se lancer dans une main. Par exemple, tout le monde se couche jusqu’à vous en milieu de parole et vous avez Q-Ts. Ici, la relance est plutôt standard en début de tournoi ou avec des tapis profonds. Disons qu’il y a 5 joueurs derrière nous. Les stacks sont les suivants :

Nous 95 BB

HJ   37 BB

CO  58 BB

BU  29 BB

SB   84 BB

BB  35 BB

 

Relancer avec Q-Ts avec ces 5 tapis face à nous ne pose aucun problème. Aucun d’eux ne peut véritablement nous play back. Le plus petit tapis – le bouton et ses 29 blinds – pourrait nous 3-bet light, mais cela lui couterait environ un tiers de son stack pour faire ça de manière convenable. S’il paye notre relance et un éventuel C-bet, il lâche là aussi environ 30 % de son tapis. Le joueur de petite blind a un tapis proche du nôtre, mais il est hors de position et il est couvert, ce qui devrait lui couper l’envie de nous affronter sans une bonne main. Le Cut-off a 58 blinds et la position sur nous, mais nous le couvrons largement. Bref, notre situation est très bonne.

Si toutefois les tapis sont les suivants :

Nous 95 BB

HJ   7 BB

CO  58 BB

BU  11 BB

SB   84 BB

BB  35 BB

 

Relancer ici devient plus compliqué. Si le High-jack ou le bouton fait tapis, nous aurons la cote pour payer, ce qui n’est pas une super situation avec Q-T. De plus, si le HJ met ses 7 blinds au milieu, le Cut-off ou la petite blind peuvent facilement 4-bet pour isoler. Si l’un d’entre eux surrelance à une vingtaine de blinds, nous devrons coucher notre Q-T et laisser ainsi à ce joueur toute la dead money issue de notre relance initiale. La morale de l’histoire est que vous devez toujours être conscient des tapis des joueurs dans le coup avant de vous lancer dans une main. Comment votre main se comporte si certaines tailles de tapis vous payent ? Vous 3-bet ? Si vous vous rendez compte qu’il y a beaucoup de scénarios que vous n’aimez pas, ou qui sont une inconnue pour vous, alors coucher votre main sera souvent la décision la plus raisonnable.

Continuez d’attaquer les joueurs qui se couchent trop, en faisant attention aux short stacks qui cherchent un spot pour doubler et aux gros tapis en position qui peuvent vous embêter, et adaptez vous. Parfois, vous vous retrouverez à relancer une range plus large que la normale, tandis que vous aurez besoin de resserrer votre jeu à d’autres moments. Soyez conscient de tout ça et adaptez vous à la situation. A l’approche de la bulle, prenez des notes pour savoir quels joueurs resserrent leur jeu pour atteindre les places payées. Ces joueurs constituent une belle opportunité pour accumuler des jetons car ils se coucheront facilement contre des joueurs agressifs tant que la bulle n’a pas éclaté. Une fois l’argent atteint, le jeu change du tout au tout. On en parle dans la 3e partie !

Loading Comments

Loading more content...