Les Tournois Micro Limites – 3e partie

Nobody2627 | il y a 1 mois Il y a MTT

Dans cette 3ème partie, nous allons voir comment l’entrée dans l’argent affecte notre approche du tournoi. Des places payées qui représentent une première étape importante mais qui sont loin des paliers significatifs qu’on retrouve en table finale.

La première chose que vous pouvez remarquer quand vous atteignez l’argent, c’est qu’il y a toujours une petite période d’éliminations en masse (on parle souvent de pop-corn time). Les short stack qui attendaient que la bulle éclate s’envoient en l’air pour tenter de doubler leurs petits tapis. Si vous êtes l’un de ces petits tapis, attendez d’avoir une main correcte au lieu de vous envoyer en l’air avec 9-3o en milieu de parole avec vos 4 blinds. Même s’il vous faut clairement une part de chance pour sortir de ce trou, cette période d’éliminations peut vous permettre de gratter un palier ou deux. Vous montrer patient vous fera souvent gagner plus d’argent, même avec un tout petit tapis. Cela veut dire coucher les poubelles quand elles se présentent, mais avec une main comme Q-Ts vous n’aurez souvent d’autre choix que de tenter votre chance avec votre poignée de blinds. Les paliers des premières places payées sont souvent faibles, mais doubler un tapis de 3 blinds ne vous permet pas d’espérer grand-chose (encore) et n’améliore pas vraiment vos chances d’atteindre la table finale. Donc si vous pouvez assurer un palier ou deux en couchant vos plus mauvaises mains, il ne faut pas hésiter.

SI vous faites partie des tapis moyens, vous devrez chercher les spots pour accumuler des jetons. S’il est possible d’attendre que les short stacks sautent – certains vont bust, d’autres remonter un tapis correct – ce n’est pas votre souci premier. Les paliers à ce stade sont encore faibles. Si vous avez un stack de 18 blinds, tenter de le faire grossir pour atteindre la table finale doit être votre objectif. Si vous pouvez voler de petits pots par-ci par-là, c’est parfait. Si vous doublez à 35-40 blinds, vous avez alors toute la marge de manœuvre nécessaire. En plus des vols de blinds classiques, placer des 3-bets et 4-bets face aux autres gros tapis que vous pouvez mettre en danger peut être très efficace. Quand un joueur a un tapis de 30 blinds, il ne voudra pas en investir 18 ou 20 de manière light, au risque de se retrouver short stack. Ces joueurs devraient donc se montrer plus protecteurs de leurs tapis que les autres. Si vous avez identifié ces joueurs, exploitez-les pour vous donner la meilleure chance de faire grossir votre tapis entre deux grosses mains.

Chip Stack Bet

SI vous avez la chance d’avoir un gros tapis, le monde vous appartient. Faites attention aux changements de dynamique maintenant que la bulle a éclaté. Vous avez le luxe de pouvoir ajuster votre jeu à votre convenance. Parfois, vous devrez resserrer votre jeu car la table part en vrille. D’autres fois, vous pourrez vous montrer plus agressifs car les joueurs jouent trop serrés. Vous pouvez être patient, choisir vos cibles, à vous de choisir. La chose la plus importante est de commencer par observer les changements de dynamique que l’entrée dans l’argent provoque et adapter votre jeu en conséquence. Ce que font beaucoup de joueurs avec de gros tapis, c’est soit mettre la pression en essayant de dominer la table, soit resserrer leur jeu en attendant les grosses mains, tout en observant les autres joueurs sauter les uns après les autres. Le problème, c’est que ces stratégies seront parfois bonnes sur certaines tables ou dans certaines situations, mais parfois très mauvaises. Par exemple, si la table joue plutôt serrée, attendre « de vraies mains » et ne rien faire d’autre est une grosse erreur en tant que gros tapis. Vous pouvez toujours faire grossir votre tapis en tentant de voler les blinds et les antes et en grattant de nombreux petits pots. D’un autre côté, si la table devient complètement folle, essayer de jouer les capitaines de la table ne va faire qu’augmenter la variance et vous coûtera souvent beaucoup de jetons. La clé est d’observer ce que font les joueurs à la table et de réfléchir au meilleur moyen d’exploiter cette tendance. Etant donné que vous avez le luxe de pouvoir attendre, contrairement aux short stacks, profitez-en pour déterminer quels outils à votre disposition vous pouvez mettre en place.

Félicitations, vous avez atteint l’argent ! Mais tout n’est pas fini, loin de là. A vrai dire, certains joueurs vous diraient que la véritable partie commence maintenant. Si la phase pré-ITM n’est évidemment pas à négliger, la partie devient très sérieuse avec tous les joueurs ayant assuré un prix, mais aussi avec un œil sur les gros gains de la table finale. Le plus important est de maximiser la value de votre tapis. Si vous avez 2 blinds, gratter un palier (même petit), est important. Si vous avez 18 blinds, chercher à monter des jetons doit être la priorité, quitte à sauter avant le prochain palier. Une élimination ici sera largement compensée sur le long terme par les fois où vous vous donnerez les moyens de deep run. Un deep run impossible à réaliser si vous vous contentez d’attendre les premiums. Et si vous avez un gros tapis, adaptez vous à la dynamique de la table pour, à la fois, protéger votre stack et le faire grossir. Mettez toutes les chances de votre côté pour atteindre cette tant convoitée table finale !

Loading Comments

Loading more content...