Pourquoi Bluffer est Bon pour Vous

Nobody2627 | il y a 3 semaines dans Cash Games

Ce qui différencie les joueurs agressifs vraiment coriaces des joueurs réguliers faibles, c’est leur capacité à trouver des bluffs qui correspondent à leur range. Lorsqu’il s’agit de bluffer, tenter un gros bluff en triple-barrel (littéralement, un bluff à trois cartouches) dans un pot 3-bet ne vous garantit pas forcément des gros gains immédiats, mais cela fait assurément de vous un adversaire très difficile à affronter. En reconnaissant une opportunité de bluffer alors que les joueurs les plus passifs accordent plus d’attention au montant des gains potentiels, les joueurs les plus coriaces vous obligent à suivre plus souvent lorsqu’ils ont une main de value. Ils peuvent même tenter un bluff EV0 (à jeu) de façon à ce que leur AA gagne plus gros par la suite. Contrairement au joueur régulier passif qui ne triple-barrel qu’avec les nuts. Vous pouvez économiser tellement d’argent contre ses As dès lors que vous pensez qu’il n’arrivera pas à appuyer sur la gâchette.

Prenons un exemple.

Exemple de main – Tripler ou ne pas tripler ?

(L’auteur de l’article nous raconte une main). Voici une main de NL100 ZOOM que j’ai jouée pendant un stream l’autre jour. Dans cette situation, je me suis dissuadé d’appuyer sur la gâchette lors d’un bluff qui aurait très bien pu me faire rentrer dans mes frais. Analysons la situation et voyons pourquoi il aurait été plus judicieux stratégiquement d’accepter la variance et de tenter le coup.

Je me retrouve en petite blind avec le K♣Q♥ bancal. L’un des joueurs réguliers les plus solides à la table a ouvert UTG à 2,50 $, j’ai 3-bet à 11,00 $ depuis la SB et l’adversaire a suivi. Je me retrouve rarement dans cette situation contre le joueur UTG mais l’EV devrait plus ou moins être le même qu’en me couchant si l’adversaire a une range de défense et une fréquence de 4-bet ordinaires.

Le flop (21,00 $) est J♥J♦9♠ et j’ai c-bet pour 6,38 $. Ce tableau n’est globalement constitué que de briques. Cela signifie qu’en tant que joueur ayant 3-bet pré-flop, je conserve assez bien mon avantage d’overpaires et d’équité. Je peux miser régulièrement dans ces situations, car le désavantage de range de l’adversaire le pousse à se coucher plus souvent qu’il ne l’aurait fait si les ranges avaient été équivalentes. Cette fold equity est utile pour ma main actuelle, je ne vois donc pas de raison de checker. L’adversaire suit comme à son habitude.

La turn (33,76 $) dévoile le 4♣, une brique. En théorie, nous devrions miser de nouveau fréquemment avec une telle main. En effet, notre main peut bloquer des mains comme K♣J♣ alors qu’elle ne remporte qu’une petite partie du pot en cas de check. Quand on détient deux cartes broadway (entre le Dix et l’As), la range de l’adversaire se rapproche un peu plus des paires inférieures et s’éloigne des brelans. Si nous parvenons à ce qu’il passe des mains comme AK, ATs et 55-77, ce serait un résultat fantastique et c’est pourquoi nous devrions miser très souvent. En pratique, je trouvais que ce bet fonctionnait aussi bien contre un pool de joueurs que dans la théorie, alors j’ai décidé ici de miser 18,90 $. L’adversaire suit à nouveau.

La river (71,56 $) est le 2♥. À ce stade, j’ai mis de l’ordre dans mon stack de façon à faire tapis avec la somme raisonnable de 66,82 $ (un peu moins que le pot). En fait, c’est une situation étrange. Mon adversaire va arriver à la river plutôt avec une main hauteur K que hauteur As. La structure de sa range s’explique par le fait qu’il doit de nouveau suivre à une fréquence raisonnable à la turn avec des mains telles que KTs ou KQs. Elles constitueront ses principaux bluffs à la rivière si nous nous arrêtons là. Quand on n’a rien en main et qu’on ne bloque pas deux cartes de ces tirages quinte, on doit bluffer davantage, voilà pourquoi AQ est un meilleur bluff que KQ. Les deux mains perdront forcément en checkant, mais AQ possède les meilleurs bloqueurs. Nous voulons qu’il ait KQ !

Si je fais tapis, mon EV est théoriquement proche de 0, mais il pourrait passer en positif si les joueurs participants se couchent trop avec TT et 88.

En théorie, TT devrait suivre le shove river environ un tiers du temps, et 88 la plupart du temps s’il est arrivé jusqu’ici. Nos bluffs sont davantage débloqués par 88 que par TT, ses chances de contrer un bluff sont donc plus élevées. Il devrait se coucher une fois sur deux avec une main comme QQ, car cela bloque un grand nombre de nos bluffs (la quasi-totalité des mains que nous pourrions bluffer ici contient une Dame).

Je pense que les joueurs vont souvent suivre avec QQ, car ils ont tendance à ne voir que la force de leur main et ignorer leurs bloqueurs. C’est pourquoi je suis plutôt content d’avoir KQ et de bluffer. Je débloque TT et 88, qui se couchent probablement la plupart du temps, et je bloque quelques brelans et QQ. Bluffer ne me rapportera pas beaucoup d’argent ici, voire même rien du tout. Selon mon analyse de la situation, je ne serai pas loin de rentrer dans mes frais.

J’ai checké. Je ne me sentais pas d’humeur joueuse, mais cet état d’esprit n’était que passager. La raison pour laquelle je devrais appuyer sur la gâchette réside davantage dans le long terme.

Rendre service à vos mains de value

Faire tapis avec KQ même avec une EV neutre est une bonne idée, car je peux trouver ces bluffs à une fréquence raisonnable sur le long terme, de ce fait les joueurs seront obligés d’y réfléchir à deux fois avant de passer avec de bonnes mains face à moi. Cela augmente l’EV de mes mains de value. Il me reste essentiellement deux choix stratégiques.

Diminuer ces bluffs EV0 à haute variance et devenir un underbluffeur. Mes mains de value perdront de l’argent, et je ne pourrai pas récolter les bénéfices d’avoir fait passer davantage les joueurs puisque je ne blufferai pas trop.

Ou bien faire ces bluffs à EV neutre afin que mes mains de value commencent à générer plus d’argent et que je puisse punir ceux qui passeraient trop souvent face à moi.

En fait, ce n’est pas un casse-tête ! Renoncer à un bluff, car il n’est pas très profitable peut être une erreur stratégique. Les joueurs coriaces arrêteront de payer vos mains de value à un moment ou un autre.

Si vous pensez que le bluff est très subsidiaire, alors essayez au moins d’appuyer sur la gâchette de temps à autres. Votre win-rate vous remerciera quand ils arrêteront de passer la plupart de leur range contre vos As !

Loading Comments

Loading more content...